Passer au contenu

Catégories

Catégorie : Avifaune

Moineau posé sur un épi de blé

photographie ornithologique: moineau domestique mâle posé sur un épis de blé photographié le 19.06 à Meyrin, canton de Genève, Suisse
moineau domestique mâle (passer domesticus)

Pas besoin de présenter le moineau ! C’est un des oiseaux les plus connus de notre région et surtout l’un des plus familiers.

Qui n’a pas eu un de ces minis mendiants qui le regardait avec insistance lorsqu’il mangeait un sandwich.

Il est très facile de différencier le mâle de la femelle, le mâle a une bavette noire et l’oeil cerclé de noir contrairement à la femelle.

Les moineaux sont de nature grégaire et vivent souvent en grande bande.

Parfois près d’un buisson, leurs pépiements sont intenses, puis lorsqu’on s’approche, ils se taisent tous d’un coup.

Laisser un Commentaire

Une linotte mélodieuse répétant avant la parade

photographie ornithologique: linotte mélodieuse mâle photographiée le 8 juin 2021 au Grand-Saconnex, canton de Genève, Suisse
linotte mélodieuse mâle

Cette linotte mélodieuse mâle (linaria cannabina) a revêtu sa tenue de parade.

Celle-ci devait répéter avant de déclarer sa flamme à sa belle,

Ce mâle s’est laissé tirer le portrait entre 18h50 et 18h55, ne prêtant aucune attention à ma présence tant il était concentré sur ses vocalises.

Lorsque la femelle convoitée est dans les parages, en plus de chanter, perché sur un buisson, il bombe le torse pour exhiber sa parure rouge, agite ses ailes et étale sa queue liseré blanc. Puis il s’approche d’elle. Et conclut…ou pas !

Laisser un Commentaire

Un rossignol philomèle transfrontalier

photographie animalière: rossignol philomèle photographié le 30 mai 2021 à la Feuillée canton de Genève Suisse
rossignol philomèle

Le Rossignol philomèle (luscinia megarhynchos) est difficile à photographier. Il est facilement identifiable par son chant mélodieux. Cependant, il a la fâcheuse habitude de chanter à l’abri des regards.

Celui-ci n’en avait cure et chantait à coeur joie sur son rosier sauvage. Il a même fait quelques allers et venues. Il a dégusté tranquillement une libellule déprimée.

Le jeune mâle apprend à chanter en imitant ses ainés.

J’ai vu ce rossignol dans une réserve naturelle commune avec la France. Lorsque je l’ai photographié, il était du côté français, mais j’aime à imaginer qu’il traverse régulièrement la frontière.

Le rossignol philomèle vient en Suisse pour ces vacances estivales (entre avril et septembre). Dans le canton de Genève, on peut l’observer, entre autre, aux Marais de Sionnet et au Lac des Vernes.

Laisser un Commentaire

L’hypolaïs polyglotte est-il réellement polyglotte ?

photographie ornithologique: hypolais polyglotte photographié le 29 mai 2021 aux Teppes de Verbois
hypolais polyglotte

L’hypolaïs polyglotte (hippolais polyglotta) tient son nom au fait qu’il serait capable d’imiter d’autres oiseaux.

Cependant, les avis divergent sur ce point.

Selon Le guide ornitho de L. Svensson, LA référence pour les ornithologues, il peut imiter la rousserolle verderolle, son cousin l’hypolaïs ictérine et les petites fauvettes.

Alors que Wikipédia nuance et précise que ce ne sont pas réellement des imitations, mais seulement quelques strophes qui ressemblent au chant de la rousserolle effarvatte ou de la fauvette grisette.

Si vous en savez plus, n’hésitez pas à me le faire savoir.

Laisser un Commentaire

La pie-grièche écorcheur femelle

photo ornithologique: pie grièche écorcheur femelle photographiée le 29 mai 2021 aux Teppes de Verbois, Russin, canton de Genève, Suisse
pie-grièche écorcheur femelle (lanius collurio)

Lorsque j’ai photographié cette pie-grièche écorcheur femelle (lanius collurio), je ne savais pas quel oiseau c’était.

Je connaissais le mâle qui porte un masque de Zorro.

La femelle a un plumage plus discret. Le dessus est brun, le dessous est de couleur blanc cassé avec de subtiles dessin d’écailles.

Les pies-grièches font des provisions. Si vous trouvez une sauterelle ou un criquet empalé sur une épine, c’est certainement que vous êtes tombés sur un de leur garde-manger !

Laisser un Commentaire

La rousserolle effarvatte

photo ornithologique: rousserolle effarvatte photographiée le 23 mai 2021 au Lac des Vernes
rousserolle effarvatte (acrocephalus sciparceus)

C’est ma première photo de rousserolle effarvatte genevoise !

J’ai eu l’occasion d’en photographier dans le canton de Vaud à la réserve naturelle des Grangettes et à celle de Creux de Terre.

Celle-ci a été photographiée au Lac des Vernes à Meyrin.

La rousserolle effarvate (acrocephalus scirpaceus) se faufile discrètement entre les roseaux. Mais parfois, comme au jeu du mikado, elle en fait bouger un et c’est ainsi que l’on peut la repérer, Les roseaux lui servent également de perchoir.

Son chant est assez spécifique, il est rauque et guère mélodieux.

Laisser un Commentaire

Photo de famille

Photo ornithologique: promenade d'un couple de cygnes avec leurs cinq cygnons photographié le 27 mai 2021 lorsde la vidange du Rhôme
famille de cygnes tuberculés

Quelle incroyable rencontre !

Ce couple de cygnes longeait le Rhône avec leurs nombreux cygnons.

Je les ai croisés lors de la vidange du Rhône. Le niveau de l’eau étant très bas à cet endroit, J’imagine qu’ils étaient à la recherche d’un endroit plus adéquat.

Ils ont parcouru un long trajet, les petits sagement à la queue leu leu, sauf un qui avait tendance à rester en marge.

L’un des parents semble particulièrement fier et l’autre plutôt protecteur.

Laisser un Commentaire

La huppe aérodynamique de la huppe fasciée

photo ornithologique: huppe fasciée en vol avec nourriture dans le bec photographiée le 9 mai dans le canton de Genève, Suisse
huppe fasciée (upupa epops)

La huppe fasciée (upupa epops) se reconnait aisément par son plumage couleur chamois et ses ailes comportant de larges bandes noires et blanches. Cependant sa singularité est sa superbe huppe érectile beige se finissant par du noir.

Lorsqu’elle vole, la huppe fasciée la rabat afin de ne pas perdre en aérodynamisme.

Juste après l’atterrissage, elle dresse sa huppe, puis la rabaisse presque instantanément.

Un de ses biotopes préférés est la vigne. Elle vient séjourner en Suisse d’avril à septembre, puis retourne dans ses contrés africaines.

Laisser un Commentaire

Une mésange huppée toute propre

photographie ornitholigue: mésange huppée au bord de l'eau photographiée le 22 avril 2021 au Jardin Botanique de Genève, Suisse
mésange huppée (lophophanes cristatus)

Quel plaisir de voir cette mésange huppée (lophophanes cristatus) prendre son bain. Malgré le fait qu’elle ait mis sa tête dans l’eau, sa coupe de plumes est impeccable !

Elle fait partie du top 10 de mes oiseaux préférés et je suis particulièrement contente de l’avoir vue dans le canton de Genève.

L’année passée, j’avais rencontré une mésange huppée valaisanne, plus en altitude.

Le mâle utilise sa huppe pour conquérir sa belle lors de la période des amours. Il la redresse et incline la tête en chantant.

Laisser un Commentaire

Harle piette mâle

photo ornirhologique: harle piette mâle photographiée le 17 avril 2020 sur le Rhône dans le canton de Genève, Suisse
harle piette mâle (mergellus albellus)

Le harle piette mâle (mergellus albellus) est d’un blanc immaculé, mise à part quelques lignes noires et la partie centrale du dos. Ces yeux sont cerclés de noir. Il semble porter un « loup. »

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’est pas le roi du camouflage. Son plumage d’un blanc éclatant le rend très voyant. Il pourrait presque faire de la publicité pour une marque de lessive !

Il est magnifique. En principe, il vient en Suisse seulement quand il fait très froid. De plus se sachant très repérable, il est de nature farouche.

Il semble s’être fait des amis colverts. Ce qui est assez étonnant, car c’est un canard plongeur, tandis que les colverts sont des canards de surface.

Pour les repas, ils vont un peu chacun de leur côté, par contre pour la sieste, ils partagent le même tronc.

Laisser un Commentaire