Passer au contenu

Catégories

Catégorie : Campagne genevoise

Une grande aigrette au saut du lit

En réalité cette grande aigrette blanche (ardea alba) était réveillée depuis longtemps. Elle s’était posée une vingtaine de minutes avant. C’est après s’être toilettée (la séquence entière ici) et ébrouée comme un chien qu’elle a eu cet air ébouriffé look « je viens de me lever ».

Elles étaient deux, chacune dans « son » champ.

Celle-ci avait la particularité de ne pas être dérangée par les passants et les chiens. Le chemin était à environ une cinquantaine de mètres d’elle.

En rampant, puis cachée derrière un arbre, j’ai pu l’observer à une vingtaine de mètres.

Laisser un Commentaire

Un faucon crécerelle en train de chasser

Ce faucon crécerelle (Falco tinnunculus) était perché sur une branche au haut d’un arbre depuis plusieurs minutes lorsque tout à coup il a plongé pour essayer de saisir une proie.

En dix minutes, il a fait deux tentatives. Sans succès apparemment

Le faucon crécerelle est surtout connu pour son vol stationnaire avec un battement d’ailes rapide, surnommé le vol du Saint-Esprit.

Le faucon crécerelle se nourrit de petit rongeurs et d’insectes.

Sur cette photo, il s’agit d’une femelle. Le mâle a la tête grise finement striée.

Laisser un Commentaire

Le héron et le campagnol

Ce n’est pas une fable de La Fontaine, c’est juste la dure loi de la nature.

Le jour où j’ai photographié cette scène, j’attendais un bus qui n’est jamais venu. Si le bus était arrivé, cette photo n’existerait pas.

Je ne partage guère ce genre de photos, car j’aime plutôt partager des moments de joie.

Le régime alimentaire du héron se compose principalement de poisson. Il mange également des batraciens et même des serpents.

Lorsqu’il chasse, le héron cendré sait faire preuve de patience. Il peut rester immobile de long moment, puis attaquer de manière foudroyante. Il peut également se déplacer subrepticement.

Laisser un Commentaire

Belle proximité avec une rousserolle effarvatte au Lac des Vernes

photo ornithologique: rousserole effarvatte (Acrocephalus scirpaceus) photographié le 20 mai 2023 au Lac des Vernes à Meyrin dans le canton de Genève en Suisse
rousserole effarvatte (Acrocephalus scirpaceus)

Le lac des Vernes est à la base un bassin de rétention. L’avifaune s’y plait beaucoup. Un ornithologue y a dénombré plus de de 140 espèces.

J’ai photographié cette rousserolle effarvatte (Acrocephalus scirpaceus) depuis l’observatoire au mois de mai. Ce jour-là, des jeunes filles de l’Université de Genève tournaient un film et m’en interviewée au sujet du lac et de son avifaune.

Je viens de trouver le documentaire. Il est intitulé : le lac des Vernes : de l’aménagement au vécu. J’y apparais à partir de la 3ème minute.

La rousserolle effarvatte, à défaut d’être une musicienne hors pair, est très gracieuse. Elle se faufile discrètement dans la roselière. Parfois le mouvement presque imperceptible des roseaux trahisse sa présence.

Le chant de la rousserolle effarvatte est répétitif et rauque, Ses qualités de chants peuvent s’améliorer lorsqu’elle partage avec la rousserolle verderolle (Acrocephalus palustris) la même zone géographique Dans ce cas un effet d’émulation se crée. Cependant, cela ne dure guère et la rousserole effarvatte revient à son chant monotone.

Laisser un Commentaire

Jeune renard à l’affût

photo animalière: jeune renard à l'affût photographié le 23 mars 2023 dans la campagne genevoise en Suisse
jeune renard à l’affût

Sur cette photo, ce jeune renard a tout d’un grand.. Cependant, il ne semblait guère aguerri .

En fait, il était novice et ne semblait pas comment s’y prendre. Il « zonait », visitait le champ sur une très petite surface, sans sembler convaincu. Parfois, il avait une position d’adulte à l’affût, sans cependant, donner l’impression qu’il observait réellement une proie.

Il m’a semblé démuni. Je ne sais pas s’il venait d’être livré à lui-même.

Je n’ai vu aucun autre renard dans les parages.

Quand il m’a vu, il n’a pas fui. Du coup, je me suis enhardie à faire le pas de l’amitié.

Il n’était pas prêt à lier amitié, il est parti dans le champ de maïs.

Nota bene: une photo de renard est visible à mon exposition à la librairie le Vent des Routes

Laisser un Commentaire

Un lièvre insouciant

photo animalière - lièvre d'Europe (lepus Europaeus) photographié le 4 juin 2023 aux Allues dans le canton de Genève en Suisse
lièvre d’Europe (lepus Europaeus)

Nous avons vu une première fois, à bonne distance, ce lièvre une dizaine de secondes.

Nous avons décidé d’attendre un petit moment afin de voir s’il revenait.

Et trois minutes plus tard, il était à nouveau là, à vivre sa vie tranquillou.

Pendant environ deux minutes, nous avons pu l’observer tout à loisirs.

Il flânait, reniflait, passait d’un côté à l’autre du chemin. Il est même venu dans notre direction. Cependant à aucun moment il n’a semblé s’apercevoir de notre présence. Puis il a disparu au milieu du champ de coquelicots.

Son comportement insouciant nous a fait penser qu’il s’agissait d’un juvénile.

Laisser un Commentaire

Le guêpier d’Europe, la Rolls-Royce des oiseaux

photographie ornithologique - guêpier d'Europe (Merops apiaster) photographié le 4 juin 2023 dans la campagne genevoise en Suisse
guêpier d’Europe (Merops apiaster)

Le guêpier d’Europe (Merops apiaster) est un des oiseaux fétiches des photographes animaliers. Son plumage multicolore, bleu-vert turquoise, brun-roux et jaune le rend particulièrement attractif.

Ces oiseaux d’origine africaine arrivent dans le canton de Genève vers mi-avril et repartent vers fin septembre

On trouve des guêpiers d’Europe principalement dans le Sud de la France, l’Espagne et l’Italie. Cependant, il y en a également un peu en Allemagne, en Grand-Bretagne et même en Scandinavie.

Lorsqu’ils retournent en Afrique, les mâles restent avec leu clan, contrairement au femelles qui désirent vérifier si le pré du voisin est plus beau.

Ce qui fait qu’une femelle revenant de Suisse peut, par exemple, s’acoquiner avec un mâle revenant d’Italie.

6 Commentaires

Le regard presque hypnotisant d’un renard roux

Photo animalière - le regard intense d'un jeune renard photographié le 29 mai 2023 dans la campagne genevoise en Suisse
le regard intense d’un jeune renard

Ce matin, mon réveil était encore à l’heure « Fête de la nature » et a sonné à 5h.

Sachant que j’avais peu de chance de me rendormir, j’ai décidé de mettre à profit ce réveil aux aurores et d’aller voir si j’apercevais un renard.

La chance était avec moi et à la croisée d’un chemin, j’en ai rencontré un.

D’abord, il n’a pas vu que j’étais présente. Puis certainement dû au bruit de l’obturateur, il m’a repérée. J’étais simplement arrêtée en plein milieu du chemin.

Il m’a regardée quelques secondes, puis il s’est décidé et est reparti dans la direction d’où il venait.

Une page a été dédiée spécialement à cette belle rencontre.

4 Commentaires

Les milans noirs apprécient beaucoup le canton de Genève

photo ornithologique: milan noir (Milvus migrans) dans la campagne genevoise, en Suisse photographié le 28 mars 2023
milan noir (milvus migrans)

Selon un ornithologue genevois, notre canton a une des plus fortes densité de milans noirs (milvus migrans) d’Europe.

Ils arrivent dans notre région début mars, même parfois dès mi-février. Ils repartent entre mi-juillet et fin septembre.

Leurs sifflements aigus font partie intégrante du fond sonore estival.

Ils cohabitent facilement avec les humains et ils savent en tirer profit.

Les agriculteurs ont la côte chez les milans noirs ! Lorsqu’ils labourent, il y a tout un fan’s club qui les accompagne.

Les milans noirs saisissent cette opportunité pour se nourrir de vers de terre et les plus chanceux de rongeurs. Dans ce cas, ils se retirent afin de manger loin des envieux.

Lorsque j’ai photographié ce milan, ils étaient une cinquantaine. C’était fantastique d’observer leur ballet incessant entre ciel et terres, ponctués de piqués spectaculaires.

Laisser un Commentaire

Combat de lièvres aux premières lueurs du matin

photographie animalière - période du rut du lièvre - bouquinage - deux lièvres (Lepus europaeusse) se battent - photo prise le 6 mars 2023 dans la campagne genevoise en Suisse
combat de lièvres

À la fin de l’hiver et au début du printemps, il peut avoir une joyeuse animation dans les champs.

Combats de lièvres et courses poursuites. C’est la période du bouquinage.

Les bouquins (lièvres mâles) et les hases se réunissent lors de la période du rut, le reste de l’année le lièvre est un animal solitaire.

Ils y avaient six lièvres d’Europe (lepus auropaeus), Deux d’entre eux se tenaient à l’écart. Les quatre autres alternaient jeux, courses poursuites et combats de boxe.

Les bagarres peuvent être vives et les poils être arrachés. Cela ne semblait pas être le cas ce jour-là.

2 Commentaires