Passer au contenu

Catégories

Catégorie : Campagne genevoise

La pie-grièche écorcheur, un bel oiseau aux moeurs barbares

photo ornithologique: pie-grièche écorcheur mâle (Lanius collurio) photographiée l'été 2022 dans la campagne genevoise, Suisse
pie-grièche écorcheur mâle (Lanius collurio)

La pie-grièche écorcheur (Lanius collurio) est un bel oiseau. Tant le mâle avec son masque oculaire noir que la femelle avec son dessous blanc crème avec des dessins en forme d’écailles.

Ce couple glamour a des moeurs barbares. Ils n’hésitent pas à empaler sur des pics naturels, telles que des épines. mais également sur des fils barbelés leurs plus grandes proies, Cela peut être une libellule, mais également une musaraignes, un petit lézard ou une grenouille.

Même les petits passereaux peuvent faire partie de leur régime alimentaire !

Leur garde-manger se nomme un lardoir.

La pie-grièche écorcheur vient en Suisse de mai à septembre, puis elle retourne en Afrique tropicale durant la saison froide.

Laisser un Commentaire

Jeune renard à l’affût à l’orée du jour

photographie animalière: jeune renard à l'affût à l'orée du jour photographié le 24 juillet dans le canton de Genève, en Suisse
jeune renard

La première fois que j’ai vu ce jeune renard roux, je n’avais pas pris mon appareil photo.

Quelques jours plus tard, je suis allée au même endroit, même heure et il était au rendez-vous !

Il ne reste pas très longtemps, juste quelques minutes, puis, il n’est plus visible.

Une autre fois, je suis arrivée trente minutes plus tôt et lui aussi.

Je l’ai observé muloter. Cependant, il semble encore manquer d’expérience. Son saut manque un peu d’hauteur et de fulgurance.

Laisser un Commentaire

Les hérons garde-boeufs forment-ils des couples modernes ?

photographe ornithologique: héron garde-boeufs photographié le samedi 14 mai 2022 près de la retenue du barrage de Verbois, canton de Genève, Suisse
héron garde-boeufs (bubulcus ibis)

Les hérons garde-boeufs (bubulcus ibis) forment à la fois un couple moderne et traditionnel.

Lors de la construction du nid, les rôles sont sur un registre plutôt traditionnel, le mâle apporte les roseaux et les petites branches, la femelle se charge de les disposer.

Par contre, lors de l’incubation qui dure entre 22 à 26 jours, mâle et femelle couvent alternativement.

Tout comme le coucou, le héron garde-boeufs peut faire preuve de parasitisme. Cependant à un niveau bien plus faible, car l’éclosion des oeufs couvés par une autre espèce est rarement au rendez-vous.

Il lui arrive de déposer ses oeufs dans un nid d’aigrette bleue ou d’aigrette des neiges.…ou simplement chez une voisine garde-boeufs !

Laisser un Commentaire

Un lézard vert presque fluorescent

lézard vert (Lacerta bilineata bilineata) photographié le 8 mai 2022 à la réserve naturelle de Laconnex, dans le canton de Genève, en Suisse
lézard vert mâle (Lacerta bilineata bilineata)

La gorge du lézard vert (Lacerta bilineata bilineata) mâle se pare, à la saison des amours, d’un beau bleu, variant du bleu turquoise au bleu électrique.

Comme le lézard des murailles, les lézards verts, durant cette période, se bagarrent et se poursuivent bruyamment. Le vainqueur pourchasse le perdant sur plusieurs dizaines de mètres. Ensuite, il aborde la femelle, en commençant par la mordre à la base de la queue, puis le flanc. Il la maintient avec ses pattes postérieures.

Selon l’environnement où a eu lieu la ponte et selon la météo, l’incubation des oeufs varient entre 50 à 100 jours.

Les jeunes. à la naissance, mesurent entre 3,5 à 4 cm. Les adultes varient entre 25 et 32 cm. certains, exceptionnellement, peuvent atteindre 42 cm !

Les meilleurs endroits pour observer les lézards verts dans le canton de Genève sont la réserve naturelle de Laconnex, la réserve naturelle du Moulin-de-Vert et le long de l’Allondon.

Laisser un Commentaire

Un lézard des muraille fier de son beau torse orange

photographie animalière: lézard des murailles photographié le 8 mai à la réserve naturelle de Laconnex, dans le canton de Genève, en Suisse
lézard des murailles ((Podarcis muralis)

Ce lézard des murailles (Podarcis muralis) ne semble pas peu fier de son beau torse orange.

Les lézards, tout comme les serpents, sont des animaux à sang froid.

Le lézard des murailles a une préférence pour une température corporelle avoisinant les 33 degrés. À une température inférieure, il ira « lézarder » au soleil. Cependant, lors de fortes chaleur dépassant les 33 degrés au sol, il cherchera un emplacement plus frais.

Quelques semaines après l’hivernage, vers fin avril – début mai, commence la période des accouplements. Des courses folles ont lieux entre mâles rivaux, ainsi que de violentes querelles.

Les lézards des murailles sont considérés comme adultes à l’âge de 2 ans environ. Ils ont une espérance de vie entre 4 à 6 ans. Certains peuvent vivre jusqu’à 10 ans.

Laisser un Commentaire

Face à face avec un jeune renard

photographie animalière: portrait d'un jeune renard roux (vulpes vulpes) au milieu des fleurs photographiée le 2 mai à Russin, dans le canton de Genève, Suisse
jeune renard roux (vulpes vulpes)

Ce matin, j’ai entraperçu une tache sombre se déplacer dans les hautes herbes. C’était un renard roux. Son dos dépassait à peine.

J’étais à la lisière du champ, il y avait des arbustes à ma gauche. Je me suis baissée pour mieux l’observer sans le déranger.

Il était relativement loin, je l’ai vu tenter de muloter. Le bond n’était pas encore assez haut, ni assez précis.

Il se dirigeait du côté des bois, quand il a dévié son chemin…. et il est venu dans ma direction.

Une émotion intense m’a saisie. La joie de le voir se rapprocher mêlée avec la crainte qu’il m’aperçoive et s’enfuit. Il est venu à une vingtaine de mètre de moi. Après qu’il m’ait vu, il a simplement repris son chemin initial et a disparu dans les fourrés. Il n’a pas manifesté de peur.

Ce sont des moments qui restent gravés longtemps. en soi.

Son pelage est mouillé dû à la rosée du matin.

Laisser un Commentaire

Tarier pâtre mâle en plumage nuptial

photo ornithologique: tarier pâtre mâle (Saxicola rubicola) photographié le 31 avril dans la réserve de la Foretaille à Collex , dans le canton de Genève, en Suisse
tarier pâtre mâle (Saxicola rubicola)

Le tarier pâtre mâle (Saxiola rubicola) en plumage nuptial est facilement reconnaissable avec sa tête noire, sa poitrine orange, son ventre et son demi-collier blanc. Après la saison des amours, les couleurs ternissent.

Le tarier pâtre est monogame. Chaque année, il forme ou reforme un couple. La plupart des tariers pâtres sont sédentaires. Cependant, s’il fait trop froid, ils vont dans des contrées plus clémentes. Dans ce cas, les couples sont séparés, et ils ne se retrouvent qu’au printemps sur leurs terres natales.

Le mâle a plusieurs flèches à son arc pour séduire sa dulcinée.

Une des méthodes que je trouve la plus charmante est celle qui consiste à effectuer un vol sur place en dessus de sa promise en chantant.

Il peut aussi, au sol, simplement s’approcher d’elle en paradant.

Laisser un Commentaire

Un couple de cigognes fait son nid dans le canton de Genève !

photographie ornithologique: accouplement d'un couple de cigognes blanches (ciconia ciconia) photographié le 15 avril 2022 au marais de Sionnet dans le canton de Genève, en Suisse
accouplement de cigognes blanches (ciconia ciconia)

Ce matin, un couple de cigognes blanches (ciconia ciconia) a commencé à construire leur nid dans la campagne genevoise.

Elles se sont également attelées à faire le nécessaire pour assurer leur descendance.

En une heure, elles se sont accouplées trois fois. L’acte varie de de 3-4 secondes à 15 secondes selon mes observation de ce jour.

Selon les ornithologues présents, il n’est pas certain que le nid soit pérenne, car il est situé sur un saule qui vient d’être taillé. Un saule pleureur peut pousser de 1 à 2 mètres par an. Le nid risque de devenir bancal.

Laisser un Commentaire

Des combattants variés impassibles

photographie ornithologique: deux combattants variés femelles (Calidris pugnax) photographiés le 27.03.22 au maris de Sionnet, canton de Genève, Suisse
combattants variés femelles (Calidris pugnax)

Sur un champ, un tracteur labourait la terre et six combattants variés (Calidris pugnax) impassibles continuaient à chercher tranquillement leur nourriture. C’est seulement lorsque le tracteur était à quelques mètres qu’ils daignaient s’envoler et se poser quelques mètres plus loin.

Même la présence des photographes et des joggeurs ne semblaient les troubler.

L’un était un peu à la traîne, car il avait une patte cassée. Peut-être était-ce suite à l’un de leur célèbre combat.

Les parades nuptiales ont lieux vers avril-mai sur des lieux bien spécifiques nommés « leks« . À cette période le mâle se métamorphose, il se pare d’une collerette bouffante multicolore qui varie du roux au noir ou du blanc au gris.

De leur côté les femelles déambulent au milieu des belligérants et choisissent le père de leurs futures progénitures.

Laisser un Commentaire

Le Rougequeue noir

Photographie animalière : rougequeue noir mâle photographié le 23 mars 2022 au Lac des Vernes à Meyrin, canton de Genève, Suisse
rougequeue noir mâle

Le rougequeue noir (Phoenicurus ochruros) aime se lever tôt, très tôt. ! En fait presque au milieu de la nuit ! Dans le Vercors, je l’ai entendu chanter vers les 4h-5h du matin, J’étais très intriguée de savoir quel oiseau pouvait chanter quand l’aube ne s’était pas encore levé.

Celui-ci a été photographié au Lac des Vernes, à Meyrin. Guère farouche.

Il est assez complexe de faire ressortir son oeil noir avec sa tête noire. C’est un oiseau élégant avec une belle livrée grise et noire et un croupion orange vif.

J’ai déjà fait un article sur un rougequeue juvénile que j’avais photographié au Rocher-de-Naye, c’est à ce moment-là que j’avais appris que le rougequeue est d’origine montagnarde, bien qu’il se soit très bien adapté à la vie citadine.

4 Commentaires