Passer au contenu

Catégories

Catégorie : Été

La pimpante bergeronnette des ruisseaux

photo ornithologique: bergeronnette des ruisseaux photographié près du delta de l'Allondon, dans le canton de Genève, Suisse, le 19 septembre 2020
bergeronnette des ruisseaux (motacilla cinerea)

La bergeronnette des ruisseaux (motacilla cinerea) est toute pimpante avec sa livrée teintée de jaune vif et sa longue queue fine qu’elle balance constamment.

Son vol est rapide et élégant. avec des ondulations.

Elle se sent dans son élément au bord des cours d’eau tumultueux.

Ses mets favoris sont les insectes et les libellules.

Laisser un Commentaire

Jeu de cache-cache avec un chevalier guignette

photo ornithologique: chevalier guignette (actitis hypoleucus) marchant entre les cailloux près du delta de l'Allondon canton de Genève Suisse le 20.09.2020
chevalier guignette (actitis hypoleucus)

Vers le delta de l’Allondon, j’ai vu ce chevalier guignette (actitis hypoleucus) sur une branche à la droite du delta. Puis il s’est envolé et a longé la rivière.

Un peu plus tard, je l’ai revu au milieu des galets Le jeu de cache-cache a commencé. Je l’ai observé plus d’une heure.

C’est un limicole. Son long bec droit lui permet de fouiller dans la vase afin de trouver sa nourriture.

Il existe d’autres chevaliers, entre autre le chevalier sylvain et le chevalier culblanc. Ce qui caractérise le guignette, ce sont ses « épaules » blanches.

Laisser un Commentaire

Le rougequeue noir est un montagnard !

photo ornithologique: rougequeue noir juvénile photographié en montagne
rougequeue noir juvénile (phoenicurs ochrurus)

Récemment je suis allée en montagne et c’est avec surprise que j’ai vu une grande quantité de rougequeue noirs (phoenicurus ochrurus) à une altitude avoisinant les 2000 mètres.

En fait, je viens d’apprendre en préparant cet article, que c’est leur habitat d’origine. Même s’ils se sont très bien adaptés dans les villes.

En principe, le rougequeue noir est monogame, cela n’empêche pas certains individus d’avoir deux compagnes !

Son cri est net et incisif, s’y ajoute un cliquètement lorsqu’il est inquiet.

Il se tient droit et bouge constamment la queue de manière saccadée. C’est un bon critère d’identification

Ils vivent environ 8 ans, mais peuvent atteindre les 10 ans.

Laisser un Commentaire

Un martin-pêcheur citadin

photographie orinithologique: martin-pêcheur de dos avec tête de profil perché sur un rondin photographié le 23 août 2020 à la Nouvelle Plage des Eaux-Vives, canton de Genève, Suisse
martin-pêcheur

Ce martin-pêcheur a bien des chance de devenir la coqueluche des Genevois.

Il s’est installé vers la roselière de la Nouvelle Plage des Eaux-Vives. Les passants ne semblent guère le perturber.

Aujourd’hui, il avait tout un fans club.

Personnellement, ce c’est pas le premier que je vois, par contre c’était clairement le plus coopératif.

Il a pêché un poisson qui faisait presque le quart de sa grandeur ! Pour le manger tranquillement, il est parti à l’intérieur de la roselière.

Laisser un Commentaire

Le grèbe castagneux n’est pas un caneton !

photographie ornithologique: grèbe castagneux près d'une roselière photographié le 23 août 2020 à la Nouvelle Plage des Eaux-Vives, canton de Genève, Suisse
grèbe castagneux (tachybaptus ruficollis)

Son corps rondelet et duveteux, et sa petit taille, fait qu’on le prend parfois pour un caneton.

C’est le plus petit des grèbes. . Ce qui ne l’empêche pas d’avoir une grande espérance de vie. Un individu bagué en Suisse a vécu plus de 13 ans !

Le grèbe castagneux est relativement commun. Cependant, il est assez difficile à photographier, car étant de nature farouche, il se tient en général éloigné des bords.

Son nom castagneux n’est pas en lien avec une prédisposition agressive, mais avec sa couleur, brun châtain..

Laisser un Commentaire

La Grande Aigrette

photo ornithologique: grande aigrette se perchant sur un arbre
grande aigrette (ardea alba)

Je venais de photographier un héron quand j’ai vu cet oiseau. Ma première pensée fut: que ce héron était bien clair avant que je ne réalise qu’il s’agissait d’une grande aigrette !

En Suisse, la grande aigrette (ardea alba) est beaucoup plus rare que le héron cendré (ardea cinerea).

J’ai donc eu la chance de voir l’une des rares estivantes localisée dans le canton de Genève.

En automne et en hiver, il y a la possibilité de les observer au bord des rives du lac de Neuchâtel.

La grande aigrette a failli disparaître au début du siècle dernier, car son plumage était très prisé par les chapeliers.

Laisser un Commentaire

Jeune renard qui mulote

photographie animalière: renard qui mulote dans la campagne genveoise photographié en août 2020
jeune renard roux (vulpes vulpes)

L’année passée, j’étais allée dans le jura français accompagnée d’un photographe animalier pour observer et photographier un renard.

Cette année, pas eu besoin d’aller si loin, j’ai vu ce renard muloter dans la campagne genevoise.

Dans un premier temps, il m’avait pourtant aperçu. Puis il a fait sa vie et j’ai eu la chance saisir cet instant décisif.

2 Commentaires

Un lièvre maous costaud

photographie animalière: lièvre d'Europe ou lièvre brun photographié le 9 juillet 2020 dans la campagne genevoise en Suisse
lièvre d’Europe ou lièvre brun (lepus europeaus)

Aujourd’hui a été une journée pleine de belles rencontres. Tout d’abord un renard, puis un peu plus loin ce lièvre d’une taille impressionnante. Il était au moins aussi grand qu’un chat.

Le lièvre d’Europe ou lièvre brun peut atteindre 5 kg et mesurer tête-corps jusqu’à 67 cm sans compter les oreilles qui, elles, peuvent atteindre 10 cm.

L’expression détaler comme un lièvre n’est pas usurpée. Grâce à ses pattes arrières très développées, c’est un sprinter hors norme qui peut faire des pointes allant jusqu’à 70 km/heure et il a également une bonne endurance grâce à son grand coeur.

En principe, c’est un animal qui est actif au crépuscule et la nuit. C’est à la fin de l’hiver et au printemps, à la saison du bouquinage où le mâle course les autres mâles et parfois les « boxe » qu’il est visible durant la journée.

En été, il y a donc moins de chance de le voir en plein jour. Celui-ci a été photographié à 9h00 du matin, c’est peut-être un fêtard qui rentrait d’une after.

Laisser un Commentaire

Plus d’une heure en compagnie de trois papillons Flambés

photographie macro: un papillon flambé posé au sol
Le Flambé (Iphiclides podalirius)

Hier, j’ai eu la chance de vivre un moment rare. Je suis restée en compagnie de trois papillons Flambés (Iphiclides podalirius) plus d’une heure. De temps en temps ils voletaient, certains passaient à quelques centimètres de moi.

D’abord, je les ai photographiés au téléobjectif, puis j’ai tenté en macro. J’ai pu m’approcher à 30 centimètres d’eux.

La plupart du temps, le Flambé est photographié de dos afin de faire ressortir sa spécificité: ses ailes postérieures prolongées d’une longue queue un peu torsadée. Vu de dos, il a un peu une forme d’éventail,

Le Flambé fait partie des plus grands papillons que l’on peut voir en Suisse. Il peut atteindre une envergure allant jusqu’à 7 centimètres.

Laisser un Commentaire

Grèbe huppé juvénile sur le dos de sa maman

photo ornithologique: Harle huppé juvénile sur le dos d'un de ses parents
harle huppé juvénile sur le dos d’un de ses parents

En fait, je ne sais pas si ce jeune grèbe huppé (podiceps cristatus) est sur le dos de sa maman ou de son papa, car il n’y pas de dimorphisme sexuel chez cette espèce.

Son autre parent et son frère (ou sa soeur) n’étaient pas loin.

Ce sont les premiers juvéniles de l’année. Les autres couples sont encore en train de couver.

Cette famille est du côté des Bains des Pâquis, les autres sont vers la roselière de la zone nature de la Nouvelle Plage des Eaux-Vives.

Laisser un Commentaire