Passer au contenu

Catégories

Catégorie : Hiver

Un chevalier guignette coopératif

Photo ornithologique: chevalier guignette photographié le 20 décembre 2022 le long des rives que Quai Wilson à Genève en Suisse
chevalier guignette ( Actitis hypoleucos)

Presque un copain ! J’ai eu l’occasion d’observer ce chevalier guignette (Actitis hypoleucos) durant 40 minutes, sans être en affût.

Il longeait les rives du lac Léman au niveau du Quai Wilson avec ses hochements de tête et mouvements de queue saccadés qui le caractérisent.

De temps en temps, si les humains ou les chiens exagéraient vraiment, par exemple, en ayant l’outrecuidance de marcher sur le muret, il s’envolait quelques secondes, puis se posait quelques mètres plus loin et continuait sa recherches effrénée de nourriture, comme si de rien n’était.

Il se devait de prendre des forces. Un chevalier guignette peut parcourir un millier de kilomètres jusqu’à son quartier d’hiver . Celui-ci peut se situer dans le Sud-est asiatique, en Inde, dans le Sud de l’Afrique, voir même en Australie.

.

Laisser un Commentaire

Un hibou moyen-duc au regard doux

photo ornithogique: hibou moyen-duc photographié le 12 décembre 2022 en France voisine
hibou moyen-duc (asio otus)

Contrairement au hibou moyen-duc (asio otus) vu au même endroit, il y a deux ans, celui-ci avait un regard doux.

Il était bien réveillé malgré qu’il était environ 11h du matin.

Il observait autour de lui avec curiosité. Il semblait détendu.

Sa taille et la candeur de son regard me font penser qu’il s’agit d’un jeune individu.

En janvier 2021, nous en avions vu sept, tous sur le même saule. Cette fois, nous en avons compté six, répartis dans deux arbres.

Laisser un Commentaire

Le pic épeichette, petit mais costaud !

photo ornithologique: pic épeichette photographié le 21.12.22 au jardin botanique de Genève en Suisse
pic épeichette (Dryobates minor)

Le pic épeichette est le plus petit des pics européens.

Cela ne l’empêche pas de faire des trous de belle envergure dans les arbres.

Sur la photo, il pose fièrement en dessus des deux trous qu’il vient de percer à l’aide de son bec petit, cependant très puissant.

Son cousin, le pic épeiche mesure environ 23 centimètre pour un poids variant de 70 à 90 grammes.

De son côté, le pic épeichette n’est pas beaucoup plus petit avec une taille d’environ 14 à 15 centimètre, par contre au niveau poids, la différence est flagrante. Il ne pèse qu’entre 18 à 22 grammes.

Son poids plume lui permet d’aller sur une cane de roseaux sans qu’elle ne fléchisse.

4 Commentaires

Un sanglier blanc !

Photo animalière: photo rare d'un sanglier blanc, soit atteind de leucisme ( leucistisme), soit d'albinisme photographié en Suisse - hiver 2021
sanglier blanc

Je rêvais de photographier un sanglier. J’avais croisé un marcassin aux Grangettes, mais mon temps de réaction avait été trop lent.

Et là, cet hiver mon voeux a été exaucé au delà de mes espérances.

Un sanglier blanc ! C’est rarissime.

Quelle belle surprise. Un cadeau du ciel.

Il n’était pas seul, il avait femme et enfants.

Prochainement, je vous présenterai sa famille sur une page dédiée.

Le roi Richard III d’Angleterre avait un sanglier blanc comme emblème. C’est une des premières utilisations connues de sanglier sur une armoirie.

Laisser un Commentaire

La cane qui préférait les cygnes

photo ornithologique: canard siffleur femelle (mareca penelope) photographiée le 19.02.2022 à la retenue du barrage de Verbois, canton de Genève, Suisse
canard siffleur femelle (mareca penelope)

La semaine passée à la retenue du barrage de Verbois, il y avait un couple de canards siffleurs (mareca penelope). C’était le seul couple de cette espèce.

Une petite thérapie de couple ne leur aurait pas fait de mal.

Le mâle allait faire le beau vers les canes des autres espèces. Entre autre une cane chipeau.

De son côté, la femelle avait trouver refuge auprès d’un couple de cygnes. Ils l’avaient pris sous leurs ailes, même « son mari » ne pouvait l’approcher. Dès que ce dernier venait, les cygnes lui soufflaient dessus.

Il y a quand même eu un petit moment d’intimité. Les deux canards siffleurs sont montés sur le tronc d’arbre et ont fait ensemble la lustration de leur plumage.

Lors de la parade nuptial, le mâle hérisse les plumes de sa tête, siffle et déplie de temps en temps ses ailes.

Laisser un Commentaire

Le tarin des aulnes, un bel oiseau jaune vif !

photo ornithologique: tarin des aulnes mâle (spinus spinus) photographié le 12 février 2022 au marais de Sionnet, canton de Genève, Suisse
tarin des aulnes (spinus spinus)

Malgré son plumage jaune citron, j’ai failli passé à côté de ce bel oiseau qu’est le tarin des aulnes mâle (spinus spinus).

Ils étaient trois, très affairés à se régaler d’un de leur mets favoris

Leur bec est spécialement conçu pour se glisser sous les cônes. Il est aplati latéralement.

La grandeur de la bavette, la tâche noire, sous son bec est un signe de distinction sociale. Ce sont les tarins aulnes dominants qui arborent les bavettes les plus larges.

Laisser un Commentaire

Qu’est-ce qu’il a mon bec ?

Photographie ornithologique: canard souchet (Spatula clypeata) voguant sur le lac Léman photographié le 12.02.2022 à la Nouvelle Plage des Eaux-Vives, canton de Genève, Suisse
canard souchet mâle (Spatula clypeata)

La nature a n’a pas lésiné au niveau du bec du canard souchet ( Spatula clypeata).

Sujet sur lequel, il est un peu chatouilleux !

Son bec, en forme de spatule, muni de soie sur les côtés lui permet de filtrer l’eau qu’il aspire, puis de la rejeter sur le côté. Ainsi il peut ne retenir que le plancton.

Il a mis également au point une méthode bien à lui pour se nourrir. Il lui arrive de tourner volontairement en rond dans une zone intéressante afin de créer des remous et de faire remonter la nourriture qui l’intéresse.

La femelle souchet a des couleurs similaires à la cane colvert, c’est justement la forme et la grandeur du bec qui les différencient.

C’est un canard silencieux, hormis à la période des amours où là, il émet des « Touk Touk ».

Laisser un Commentaire

Le grand cormoran, un pêcheur très doué !

photographie ornithologique: grand cormoran avec un poisson photographié le 5 févrierdans à Port Choiseul à Versoix dans le canton de Genève en Suisse
grand cormoran (Phalacrocorax carbo)

Le grand cormoran (Phalacrocorax carbo) est un sacré pêcheur. Son don ne lui vaut pas que des amis,

Bien que protégé, il a beaucoup de détracteurs.

Outre le fait que les cormorans ingurgitent une grande quantité de poisons, il leur est également reproché d’asphyxier par leurs fientes les arbres de leur dortoir.

L’une des raisons pour lesquelles, ils peuvent facilement plonger est leur plumage spécifique. La base de leur plumes est perméable, par contre l’extrémité de leurs plumes ne l’est pas, ce qui facilite l’introduction dans l’eau.

Cette spécificité fait qu’ensuite, ils se sèchent au soleil, les ailes écartées. Position typique des cormorans.

Celui-ci a fait son show dans le port de Choiseul. Il était avec un autre individu,

Nous les avons vus plonger à plusieurs reprises. Une bonne dizaine de fois avant que celui-ci ne saisisse un poisson. En 5 secondes environ, son repas était terminé !

Laisser un Commentaire

Le pic mar, un pic avec une coupe en brosse rouge !

photo ornithologique: pic mar (Leiopicus medius) photographié le 23 janvier 2022 vers Collex dans le canton de Genève en Suisse
pic mar (dendrocopos medius)

Le pic mar (dendrocopos medius) se différencie de son grand cousin le pic épeiche par sa coupe en brosse rouge.

Le pic épeiche (dendrocopos major) a une calotte noir et mesure environ 23 à 26 cm de longueur. Le pic épeichette (dendrocopos minor) a quand a lui une calotte rouge, mais il est beaucoup plus petit (entre 14 à 16,5 cm de longueur).

Le pic mar a une taille d’environ 19,5 a 22 cm.

Les autres critères d’identification sont sa tête arrondie et sa moustache qui n’atteint pas le bec.

Laisser un Commentaire

Un oiseau rouge de chez rouge !

photographie ornithologique: bouvreuil pivoine mâle (Pyrrhula pyrrhula) photographié le 22 janvier 2022 à Champ-Pittet, canton de Vaud, Suisse lors d'une sortie avec le GOBG
bouvreuil pivoine mâle (Pyrrhula pyrrhula)

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le bouvreuil pivoine mâle (Pyrrhula pyrrhula) ne passe pas inaperçu avec son rouge flashy !

La femelle a une livrée plus discrète, ses joues, sa poitrine et son ventre sont beige ou d’un gris-orangé.

Je suis allée à Champ-Pittet avec le groupe du GOBG dans l’intention d’observer des panures à moustaches. La bise étant de sortie, nous les avons entendues, mais pas vues.

Nous étions en train de quitter le lieu légèrement déçus, lorsque mon attention a été attirée par une tâche rouge dans les arbres. Heureusement, cela a tilté dans mon cerveau. J’ai fait signe. Les personnes qui suivaient, se sont arrêtées et nous avons pu observer à loisir ce magnifique bouvreuil.

Il se nourrissait tranquillement avec deux autres congénères. Ils étaient relativement peu farouches ou trop absorbés à manger leurs baies.

Je rêvais d’en voir. Quel beau cadeau !

Laisser un Commentaire