Passer au contenu

Catégories

Catégorie : Jardin botanique de Genève

Conservatoire et jardin botaniques de Genève

Une mésange charbonnière fait ses tractions au milieu des kakis

photo ornithologique: mésange charbonnière au milieu des kakis photographiée le 9 décembre au Jardin botanique de Genève
Mésange charbonnière au milieu des kakis

Le plaqueminier du Jardin botanique de Genève est à son apogée, À cette saison, c’est le lieu de prédilection des oiseaux du jardin . On y voit des mésanges charbonnières en plein exercice physique. Avoir le privilège de savourer de la chair juteuse de kakis se mérite.

D’autres passereaux participent au festin. Mésanges bleues, mésanges à longues queues, moineaux domestiques. Les merles et les étourneaux sansonnets sont également de la partie.. Et parfois en guest star: le pic mar.

En 2019, la saison avait déjà commencé en novembre. L’hiver suivant, cela a vraiment commencé fin décembre – début janvier.

Laisser un Commentaire

L’écureuil qui avait les yeux plus grands que le ventre

photographie animalière: écureuil roux qui mange une pomme sauvage photographié le 13.11.2021 au jardin botanique de Genève, Suisse
écureuil roux qui mange une pomme sauvage

Transporter cette pomme sauvage (malus silvestris) n’était pas une mince affaire pour cet écureuil roux.

Là, il la tient du bout des dents. À d’autres moments, il avait sa mâchoire grande ouverte. Il essayait de l’emmener dans les hauteurs.

Puis il a été dérangé et il a pris la poudre d’escampette. Je ne sais pas ce qu’il est advenu de son précieux butin. La pomme est certainement tombée.

J’ai attendu un moment afin de voir s’il revenait s’en occupée. Cela n’a pas été le cas.

En automne, il est facile d’apercevoir des écureuils au jardin botanique de Genève. Ils sont à la recherche de la nourriture qu’ils ont caché durant la belle saison.

Laisser un Commentaire

Un écureuil très curieux

photo animalière: écureuil roux photographié le 29 septembre 2021 dans le jardin botanique de Genève en Suisse
écureuil roux

Cette photo a été prise au 400 mm et n’a pas été recadrée.

Bien qu’il nous ait vu, ce jeune écureuil a continué à s’approcher de nous.

Sa curiosité doit tenir à sa jeunesse.

J’aime ce mélange à la fois d’effronterie et d’innocence.

Nous n’avions pourtant rien à manger. Et même si nous avions eu quelque chose nous ne lui aurions pas donné afin qu’il ne prenne pas de mauvaises habitudes nuisible à sa santé.

Laisser un Commentaire

Bains publics

pouillot véloce et mésange bleue qui prennent leur bain photographiés au jardin botanique de Genève, Suisse, le 4 septembre 2021
pouillot véloce et mésange bleue

C’est assez rare de voir deux espèces d’oiseaux se baigner en même temps.

La mésange bleue est une grande habituée de ces bains publics.

Le pouillot véloce se fait plus rare.

Les chardonnerets élégants viennent bien venir à plusieurs.

C’est un bel endroit. Avec de la patience et de la chance, il nous est donneé l’occasion d’observer des scènes intimes de la faune et l’avifaune.

Laisser un Commentaire

Un pinson frileux

photographie ornithologique: pinson des arbe (fringilla coelebs) qui hésite à prendre son bain prhotographié au jardin botanique de Genève, Suisse, le 4 septembre 2021
pinson des arbres mâle (fringilla coelebs)

Bien que c’était jour du bain, chez les pinsons des arbres (fringilla coelebs), celui-ci s’est abstenu.

Il a hésité un moment, s’est questionné: « j’y vais ou je n’y vais pas ? »,

Finalement, il a dû penser que l’eau était trop froide et il a préféré juste s’abreuver.

En Suisse, c’est le pinson des arbres qui est l’oiseau nicheur le plus abondant. Et non, comme nous pourrions le croire, le moineau.

Le pinson est omnivore et guère difficile dans le choix de son habitat, c’est ce qui lui permet de prospérer. Par contre, contrairement au moineau, il ne se rapproche guère de l’humain.

Laisser un Commentaire

Le SPA des grenouilles

photo macro animalière: grenouille dans un bain de lentille d'eau photographiée le 2 septembre 2021 au Jardin botanique de Genève, Suisse
grenouille entourée de lentilles d’eau

Le SPA du jardin botanique est une adresse très prisée des grenouilles coquettes.

Le bain de lentille d’eau est un must. Il stimule la peau et favorise la circulation sanguin***. Et un autre avantage non négligeable, il permet de se cacher des prédateurs.

Depuis peu, un héron écume les bassins. Mais il semble ne pas encore avoir repérer le SPA. Heureusement pour les grenouilles, car elles font partie d’un de ses repas préféré.

***en réalité ce sont les bienfaits des lentilles vertes. Quand aux lentilles d’eau, elles ont des vertus anti-démangeaisons et elles peuvent servir de nourriture aux canetons.

Laisser un Commentaire

Un bel oiseau orange

photographie ornithologique : rougequeue à front blanc photographiée le 2 septembre 2021 au Jardin botanique de Genève, en Suisse
rougequeue à front blanc mâle (phoenicurus phoenicurus)

Le beau buste orange du rougequeue à front blanc (phoenicurus phoenicurus) attire le regard. Il est moins discret visuellement que son cousin le rougequeue à tête noire, par contre il est nettement plus rare, car son habitat se raréfie.

C’est un oiseau cavernicole, cela signifie qu’il niche dans des cavités. Les vergers à hautes-tiges et les vieux arbres lui conviennent particulièrement.

C’est un oiseau qui semble aimé les couleurs flashy. Les oeufs du rougequeue à front blancs sont turquoises ! La première ponte, environ 5 à 7 oeufs, a lieu aux alentours de la mi-mai. Les oeufs sont couvés environ 12 jours. Puis les oisillons vivent une douzaine de jours dans le nid avant de le quitter

Laisser un Commentaire

Le roitelet huppé,un mini punk dans nos bois

photo ornitholigique: un roitelet huppé (regulus regulus)de profil sur un conifère photographié au jardin botanique le 18 mars 2021
roitelet huppé (regulus regulus)

Le roitelet huppé (regulus regulus) est le plus petit oiseau d’Europe. Il mesure entre 9 et 10 cm et pèse entre 5 à 7 grammes. Facilement reconnaissable à sa petite crête jaune. La crête du mâle est légèrement orangé, celle de la femelle est d’un jaune pur.

Le roitelet huppé peut être confondu avec le roitelet à triple bandeau. La différence est visible au niveau de l’oeil. La forme du roitelet huppé est en grain de poivre et est encerclé de blanc, celui du triple bandeau est rond et avec un large sourcil blanc.

C’est grâce à leurs petits cris fins que l’on peut déceler les roitelets.

Laisser un Commentaire

Le grimpereau des jardins, le roi du camouflage

photographie ornithologique: grimpereau des jardins photographié le 14 février 2021 au jardin botanique de Genève
grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla)

C’est assez rare de voir un grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla) sur un platane. Habituellement, ils privilégient des arbres avec des écorces épaisses et foncés où ils se fondent parfaitement dans le décor.

Ils recherchent araignées et petits insectes sous les écorces à l’aide de leur long bec incurvé.

Ils grimpent aux arbres à toute vitesse, seulement de bas en haut, contrairement à la sitelle torchepot qui, elle, peut également descendre.

Il mesure une douzaine de centimètre et il a un poids plume de 8 à 12 grammes. Il peut vivre environ 5 ans.

Laisser un Commentaire

Une fauvette à tête noire perplexe

photo ornithologique: fauvette à tête noire femetlle perplexe devant des fleux le 30 décembre 2020 au jardin botanique de Genève, Suisse
fauvette à tête noire femelle (sylvia atricapilla)

Cette fauvette à tête noire femelle (sylvia atricapilla) semble perplexe, voire offusquée devant ces fleurs. Nous sommes tout de même le 30 décembre !

Je l’ai photographiée au Jardin botanique de Genève, tout près de l’arbre à kakis. Elle n’est pas la seule à se régaler de ces fruits. Mésanges bleues, mésanges à longues queues, moineaux, étourneaux sansonnets et même le pic mar y font bombance.

L’année passée dès la fin novembre, ils s’y pressaient en nombre. Cette année, il a fallu attendre presque fin décembre afin que les kakis soient mûrs et juteux.,

La fauvette à tête noire tient son nom du mâle qui a une calotte noire et non rousse comme la femelle.

Laisser un Commentaire