Passer au contenu

Catégories

Catégorie : Passereaux

Beau mâle, rousserolle turdoïde cherche âme soeur

photographie ornithologique: rousserolle turdoide en train de chanter photographiée le 26 mai 2022 au Lac des Vernes, près de Meyrin, dans le canton de Genève, en Suisse
rousserolle turdoide

Ce beau mâle, rousserolle turdoïde (Acrocephalus arundinaceus) ne ménageait pas sa peine pour trouver son âme soeur.

Bien installé sur la tige d’un phragmite, durant de longue minutes, il chantait de sa voix rocailleuse et « craquante ». De temps en temps, il se déplaçait un peu et recommençait, bien qu’aucune femelle ne semblait être dans les parages.

Près de lui, il n’y avait que des rousserolles « petit format ». C’est-à-dire des rousserolles effarvattes ( Acrocephalus scirpaceus) qui pèsent la moitié et sont un tiers plus petite que la turdoïde.

Espérant qu’enfin une femelle va arriver. Cela fait maintenant une dizaine de jour qu’il est dans ce lieu et que seule sa présence est signalée.

Laisser un Commentaire

Le pouillot siffleur, un monogame, pas très monogame !

photo ornithologique : pouillot siffleur (Phylloscopus sibilatrix) photographié le 4 mai 2022 dans le bois de Pfyn-Finges, canton du Valais, Suisse
pouillot siffleur (Phylloscopus sibilatrix)

Le pouillot siffleur (Phylloscopus sibilatrix) est classé dans les oiseaux monogames. En fait, il est monogame seulement une saison ou parfois même seulement le temps d’une couvaison,

Environ 3o% à 60% des mâles, après l’incubation, n’hésite pas à quitter leur première compagne pour aller séduire une autre partenaire dans un territoire plus petit.

J’ai croisé celui-ci dans les bois du parc naturel de Pfyn-Finges, première vue, il était seul. Peut-être cherchait-il à convoler.

Pendant, plus de 20 minutes, j’ai pu l’admirer faire son spectacle. Il se mettait sur une branche, chantait de tout son être, si bien qu’à la strophe finale tout son corps était parcouru d’un mouvement. Puis, il partait un peu plus loin et recommençait son concerto.

Laisser un Commentaire

Tarier pâtre mâle en plumage nuptial

photo ornithologique: tarier pâtre mâle (Saxicola rubicola) photographié le 31 avril dans la réserve de la Foretaille à Collex , dans le canton de Genève, en Suisse
tarier pâtre mâle (Saxicola rubicola)

Le tarier pâtre mâle (Saxiola rubicola) en plumage nuptial est facilement reconnaissable avec sa tête noire, sa poitrine orange, son ventre et son demi-collier blanc. Après la saison des amours, les couleurs ternissent.

Le tarier pâtre est monogame. Chaque année, il forme ou reforme un couple. La plupart des tariers pâtres sont sédentaires. Cependant, s’il fait trop froid, ils vont dans des contrées plus clémentes. Dans ce cas, les couples sont séparés, et ils ne se retrouvent qu’au printemps sur leurs terres natales.

Le mâle a plusieurs flèches à son arc pour séduire sa dulcinée.

Une des méthodes que je trouve la plus charmante est celle qui consiste à effectuer un vol sur place en dessus de sa promise en chantant.

Il peut aussi, au sol, simplement s’approcher d’elle en paradant.

Laisser un Commentaire

Le vol fascinant de l’hirondelle rustique

Photographie ornithologique: hirondelle rustique en vol (Hirundo rustica) photographiée le 3 avril 2022 au bord du lac Léman près de la jetée du Jet d'Eau de Genève, canton de Genève, Suisse
hirondelle rustique en vol (Hirundo rustica

Photographier une hirondelle rustique (Hirundo rustica) en vol est un vrai défi !

Sa vitesse de croisière avoisine les 40 km/heure, quand elle chasse elle peut atteindre des pointes de 100 km.

Le suivi de son vol est très difficile, car il est souvent entrecoupé de virevoltes.

Sa longue queue élancée et très fourchues lui confère une agilité bien supérieures aux autres espèces d’hirondelles et de martinets.

Il a fallu de peu pour que celle-ci soit hors cadre.

Laisser un Commentaire

Le Rougequeue noir

Photographie animalière : rougequeue noir mâle photographié le 23 mars 2022 au Lac des Vernes à Meyrin, canton de Genève, Suisse
rougequeue noir mâle

Le rougequeue noir (Phoenicurus ochruros) aime se lever tôt, très tôt. ! En fait presque au milieu de la nuit ! Dans le Vercors, je l’ai entendu chanter vers les 4h-5h du matin, J’étais très intriguée de savoir quel oiseau pouvait chanter quand l’aube ne s’était pas encore levé.

Celui-ci a été photographié au Lac des Vernes, à Meyrin. Guère farouche.

Il est assez complexe de faire ressortir son oeil noir avec sa tête noire. C’est un oiseau élégant avec une belle livrée grise et noire et un croupion orange vif.

J’ai déjà fait un article sur un rougequeue juvénile que j’avais photographié au Rocher-de-Naye, c’est à ce moment-là que j’avais appris que le rougequeue est d’origine montagnarde, bien qu’il se soit très bien adapté à la vie citadine.

4 Commentaires

Le tarin des aulnes, un bel oiseau jaune vif !

photo ornithologique: tarin des aulnes mâle (spinus spinus) photographié le 12 février 2022 au marais de Sionnet, canton de Genève, Suisse
tarin des aulnes (spinus spinus)

Malgré son plumage jaune citron, j’ai failli passé à côté de ce bel oiseau qu’est le tarin des aulnes mâle (spinus spinus).

Ils étaient trois, très affairés à se régaler d’un de leur mets favoris

Leur bec est spécialement conçu pour se glisser sous les cônes. Il est aplati latéralement.

La grandeur de la bavette, la tâche noire, sous son bec est un signe de distinction sociale. Ce sont les tarins aulnes dominants qui arborent les bavettes les plus larges.

Laisser un Commentaire

Un oiseau rouge de chez rouge !

photographie ornithologique: bouvreuil pivoine mâle (Pyrrhula pyrrhula) photographié le 22 janvier 2022 à Champ-Pittet, canton de Vaud, Suisse lors d'une sortie avec le GOBG
bouvreuil pivoine mâle (Pyrrhula pyrrhula)

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le bouvreuil pivoine mâle (Pyrrhula pyrrhula) ne passe pas inaperçu avec son rouge flashy !

La femelle a une livrée plus discrète, ses joues, sa poitrine et son ventre sont beige ou d’un gris-orangé.

Je suis allée à Champ-Pittet avec le groupe du GOBG dans l’intention d’observer des panures à moustaches. La bise étant de sortie, nous les avons entendues, mais pas vues.

Nous étions en train de quitter le lieu légèrement déçus, lorsque mon attention a été attirée par une tâche rouge dans les arbres. Heureusement, cela a tilté dans mon cerveau. J’ai fait signe. Les personnes qui suivaient, se sont arrêtées et nous avons pu observer à loisir ce magnifique bouvreuil.

Il se nourrissait tranquillement avec deux autres congénères. Ils étaient relativement peu farouches ou trop absorbés à manger leurs baies.

Je rêvais d’en voir. Quel beau cadeau !

Laisser un Commentaire

Une mésange charbonnière fait ses tractions au milieu des kakis

photo ornithologique: mésange charbonnière au milieu des kakis photographiée le 9 décembre au Jardin botanique de Genève
Mésange charbonnière au milieu des kakis

Le plaqueminier du Jardin botanique de Genève est à son apogée, À cette saison, c’est le lieu de prédilection des oiseaux du jardin . On y voit des mésanges charbonnières en plein exercice physique. Avoir le privilège de savourer de la chair juteuse de kakis se mérite.

D’autres passereaux participent au festin. Mésanges bleues, mésanges à longues queues, moineaux domestiques. Les merles et les étourneaux sansonnets sont également de la partie.. Et parfois en guest star: le pic mar.

En 2019, la saison avait déjà commencé en novembre. L’hiver suivant, cela a vraiment commencé fin décembre – début janvier.

Laisser un Commentaire

La saison des étourneaux

photographie ornithologique: étourneau sansonnet photographié le 16 octobre 2021 près de la Perle du Lac dans le canton de Genève en Suisse
étourneau sansonnet (sturnus vulgaris)

Chaque automne sonne le grand retour des étourneaux sansonnets (sturnus vulgaris). Parfois, on passe à côté d’un arbre et il semble vivant tellement il foisonne de bruit, mais on ne perçoit aucun oiseau. Ce sont parfois dizains, parfois des centaines ou même plus d’étourneaux qui y sont cachés.

Un matin, j’ai eu la chance de les voir s’envoler tous en même temps d’un platane, cela a été un émerveillement.

Les nuées d’étourneaux peuvent être constitués de milliers d’individus. À Genève, les observations peuvent aller jusqu’à 5000. Dans Wikipédia, ils parlent même de groupe allant jusqu’à un million !

Lors de la période de reproduction, leur bec devient jaune.

Laisser un Commentaire

Bains publics

pouillot véloce et mésange bleue qui prennent leur bain photographiés au jardin botanique de Genève, Suisse, le 4 septembre 2021
pouillot véloce et mésange bleue

C’est assez rare de voir deux espèces d’oiseaux se baigner en même temps.

La mésange bleue est une grande habituée de ces bains publics.

Le pouillot véloce se fait plus rare.

Les chardonnerets élégants viennent bien venir à plusieurs.

C’est un bel endroit. Avec de la patience et de la chance, il nous est donneé l’occasion d’observer des scènes intimes de la faune et l’avifaune.

Laisser un Commentaire