Passer au contenu

Catégories

La Photographe Verte Articles

Un couple de hérons pourprés au lac des Vernes

photo ornithologique: héron pourpré photographié le 8 août 2021 au Lac des Vernes, à Meyrin, canton de Genève, Suisse
héron pourpré (ardea purpurea)

Très bonne nouvelle, il y a deux hérons pourprés (ardea purpurea) actuellement au Lac des Vernes. Très vraisemblablement, il s’agit d’un couple. Je photographiais celui de l’autre côté de la rive, quand celui-ci est apparu juste devant moi.

Peut-être s’agit-il même d’une famille, car il y a eu au même endroit, également cette année l’observation d’un juvénile.

Il y a très peu de hérons pourprés nicheurs en Suisse. Si j’ai bien compris le graphique de Vogelwarte,ch, il y a, cette année, entre 12 à 34 couples dans toute la Suisse.

Le premier signalement de héron pourpré sur Genève a été fait en 1987. Puis, plus rien jusqu’en 2016. Depuis, il y a régulièrement des observations . La plupart du temps, un seul individu.

Personnellement, j’en ai vus l’année passée au Lac des Vernes et aux Teppes de Verbois et cette année, également, au Moulin-de-Vert.

Cependant, c’est la première fois que j’en observe deux au même endroit.

Laisser un Commentaire

Un prince charmant déguisé en sonneur à ventre jaune

phothographie macro: sonneur à ventre jaune photographié le 2 août 2021 à l'arboretum du vallon d'Aubonne, canton de Vaud, Suisse
sonneur à ventre jaune

L’Arboretum dans le vallon d’Aubonne recèle bien des mystères. Des branches d’arbres flottant dans les airs et des sonneurs à ventre jaune dont certains sont des princes charmants.

Il y avait au moins une dizaine de sonneur à ventre jaune, mais seul, celui-ci s’est transformé après le baiser.

Le photographier a été acrobatique, j’étais sur les genoux et un coude dans la marre. Il mesure à peine cinq centimètres. Sa peau verruqueuse et brune n’est pas des plus attractive. C’est pourquoi, je désirais, et c’est ce qui faisait la difficulté, faire ressortir les belles couleurs de son ventre. Quoique que sa couleur n’a pas pour but d’attirer. Au contraire, lorsqu’il est attaqué, il se met sur le dos et montre son ventre tacheté de jaune afin de faire comprendre à son prédateur qu’il est toxique et qu’il serait peu judicieux de le manger.

Je ne regrette pas mes efforts, vous le verriez sous sa forme humaine, un régal pour les yeux.

Laisser un Commentaire

Cyrano, le cassenoix moucheté

Photo ornithologique: Cassenoix moucheté photographié le 28 juin 2021 à Tignoussa en dessus de Saint-Luc
cassenoix moucheté (nucifraga caryocatactes)

Sur cette photo, le bec de ce cassenoix moucheté m’a rappelé un poème de Cyrano de Bergerac.

C’est un pic, c’est un roc, c’est un cap. Que dis-je c’est un cap ! C’est une péninsule !

Son bec épais lui permet de décortiquer facilement les aroles des pins . Les forêts d’épicéas sont son habitat préféré. C’est un corvidé montagnard.

Comme l’écureuil, il fait des réserves durant la belle saison. Et grâce à une mémorisation visuelle des lieux, il retrouve sa nourriture même sous la neige !

Je l’ai photographié à une altitude d’environ 2000 mètres à Tignoussa en dessus de St-Luc.

La possibilité d’en voir sur le canton de Genève est quasi nulle. Il n’y a eu que 6 observations annoncées entre 2016 et 2019.

Laisser un Commentaire

Un superbe cadeau de la nature, un jeune blaireau

photographie animalière: jeune blaireau photographié dans la campagne genevoise vers 19h40 le 19.06.2021, canton de Genève, Suisse
Jeune blaireau (meles meles)

Après une journée très chaude où presque tous les animaux étaient cachés, nous avons reçu un superbe cadeau de la nature.

Un jeune blaireau encore innocent et pas farouche.

Tout d’abord, nous avons aperçu un jeune renard qui lui a tout de suite fait demi-tour quand il nous a aperçu. Ensuite, nous avons vu une paire d’yeux.

C’était ce jeune blaireau qui a commencé a descendre juste devant nous, pas gêné pour la moindre des sous par les bruits de l’obturateur de nos appareils photos.

Les blaireaux n’ont pas une très bonne ouïe, par contre, ils ont un excellent odorat, logiquement il a dû nous sentir.

Cela a été un grand moment de joie. Nous n’en revenions pas de notre chance.

Puis nous avons même eu la chance d’observer son frère (ou sa soeur).

Laisser un Commentaire

Moineau posé sur un épi de blé

photographie ornithologique: moineau domestique mâle posé sur un épis de blé photographié le 19.06 à Meyrin, canton de Genève, Suisse
moineau domestique mâle (passer domesticus)

Pas besoin de présenter le moineau ! C’est un des oiseaux les plus connus de notre région et surtout l’un des plus familiers.

Qui n’a pas eu un de ces minis mendiants qui le regardait avec insistance lorsqu’il mangeait un sandwich.

Il est très facile de différencier le mâle de la femelle, le mâle a une bavette noire et l’oeil cerclé de noir contrairement à la femelle.

Les moineaux sont de nature grégaire et vivent souvent en grande bande.

Parfois près d’un buisson, leurs pépiements sont intenses, puis lorsqu’on s’approche, ils se taisent tous d’un coup.

Laisser un Commentaire

Une linotte mélodieuse répétant avant la parade

photographie ornithologique: linotte mélodieuse mâle photographiée le 8 juin 2021 au Grand-Saconnex, canton de Genève, Suisse
linotte mélodieuse mâle

Cette linotte mélodieuse mâle (linaria cannabina) a revêtu sa tenue de parade.

Celle-ci devait répéter avant de déclarer sa flamme à sa belle,

Ce mâle s’est laissé tirer le portrait entre 18h50 et 18h55, ne prêtant aucune attention à ma présence tant il était concentré sur ses vocalises.

Lorsque la femelle convoitée est dans les parages, en plus de chanter, perché sur un buisson, il bombe le torse pour exhiber sa parure rouge, agite ses ailes et étale sa queue liseré blanc. Puis il s’approche d’elle. Et conclut…ou pas !

Laisser un Commentaire

Un rossignol philomèle transfrontalier

photographie animalière: rossignol philomèle photographié le 30 mai 2021 à la Feuillée canton de Genève Suisse
rossignol philomèle

Le Rossignol philomèle (luscinia megarhynchos) est difficile à photographier. Il est facilement identifiable par son chant mélodieux. Cependant, il a la fâcheuse habitude de chanter à l’abri des regards.

Celui-ci n’en avait cure et chantait à coeur joie sur son rosier sauvage. Il a même fait quelques allers et venues. Il a dégusté tranquillement une libellule déprimée.

Le jeune mâle apprend à chanter en imitant ses ainés.

J’ai vu ce rossignol dans une réserve naturelle commune avec la France. Lorsque je l’ai photographié, il était du côté français, mais j’aime à imaginer qu’il traverse régulièrement la frontière.

Le rossignol philomèle vient en Suisse pour ces vacances estivales (entre avril et septembre). Dans le canton de Genève, on peut l’observer, entre autre, aux Marais de Sionnet et au Lac des Vernes.

Laisser un Commentaire

L’hypolaïs polyglotte est-il réellement polyglotte ?

photographie ornithologique: hypolais polyglotte photographié le 29 mai 2021 aux Teppes de Verbois
hypolais polyglotte

L’hypolaïs polyglotte (hippolais polyglotta) tient son nom au fait qu’il serait capable d’imiter d’autres oiseaux.

Cependant, les avis divergent sur ce point.

Selon Le guide ornitho de L. Svensson, LA référence pour les ornithologues, il peut imiter la rousserolle verderolle, son cousin l’hypolaïs ictérine et les petites fauvettes.

Alors que Wikipédia nuance et précise que ce ne sont pas réellement des imitations, mais seulement quelques strophes qui ressemblent au chant de la rousserolle effarvatte ou de la fauvette grisette.

Si vous en savez plus, n’hésitez pas à me le faire savoir.

Laisser un Commentaire

La pie-grièche écorcheur femelle

photo ornithologique: pie grièche écorcheur femelle photographiée le 29 mai 2021 aux Teppes de Verbois, Russin, canton de Genève, Suisse
pie-grièche écorcheur femelle (lanius collurio)

Lorsque j’ai photographié cette pie-grièche écorcheur femelle (lanius collurio), je ne savais pas quel oiseau c’était.

Je connaissais le mâle qui porte un masque de Zorro.

La femelle a un plumage plus discret. Le dessus est brun, le dessous est de couleur blanc cassé avec de subtiles dessin d’écailles.

Les pies-grièches font des provisions. Si vous trouvez une sauterelle ou un criquet empalé sur une épine, c’est certainement que vous êtes tombés sur un de leur garde-manger !

Laisser un Commentaire

La rousserolle effarvatte

photo ornithologique: rousserolle effarvatte photographiée le 23 mai 2021 au Lac des Vernes
rousserolle effarvatte (acrocephalus sciparceus)

C’est ma première photo de rousserolle effarvatte genevoise !

J’ai eu l’occasion d’en photographier dans le canton de Vaud à la réserve naturelle des Grangettes et à celle de Creux de Terre.

Celle-ci a été photographiée au Lac des Vernes à Meyrin.

La rousserolle effarvate (acrocephalus scirpaceus) se faufile discrètement entre les roseaux. Mais parfois, comme au jeu du mikado, elle en fait bouger un et c’est ainsi que l’on peut la repérer, Les roseaux lui servent également de perchoir.

Son chant est assez spécifique, il est rauque et guère mélodieux.

Laisser un Commentaire