Passer au contenu

Étiquette : Genève

La grenouille amoureuse

photo animalière: grenouille de face qui croasse
grenouille avec sacs vocaux gonflés

En fait, c’est un mâle. Il était très amoureux….mais guère fidèle !

Je l’ai vu honoré plus d’une grenouille. C’est la grenouille la plus grosse que j’ai vue dans l’étang. Son coassement était d’une tonalité plus basse que celle des femelles.

Le mois d’avril est la haute saison des amours chez les grenouilles.

Les sacs vocaux font office de caisses de résonance. Les grenouilles chantent pour attirer un partenaire pou s’accoupler.

Certaines grenouilles exotiques n’ont qu’un sac vocal sous le menton.

Laisser un Commentaire

Tulipe à l’orée des bois

photo nature: tulipe rose domestique retournée à l'état sauvage
Tulipe à l’orée du bois

Cette tulipe se trouvait à l’orée des bois avec quelques consoeurs. Jadis, un jardin devait se trouver à cet endroit.

La lumière la traversait. C’est ce qui a attiré mon regard.

Une atmosphère particulière se dégage de cette photo. Il y a une certaine ambivalence, Des mots contraires viennent à l’esprit : sombre et lumineux, solitude et abondance, tristesse et gaieté.

Et vous que vous inspire-t-elle ?

2 Commentaires

Ceci n’est pas une cane colvert

photographie ornithologique: femelle chipeau
cane chipeau (mareca strepera)

La femelle du canard chipeau ressemble beaucoup à la femelle du colvert.

La cane chipeau à la différence de la cane colvert ne possède pas de miroir bleu. Le dessous du cou de la cane chipeau est blanchâtre, celui de la colvert est de couleur chamois.

La façon la plus facile de les différencier s’est de trouver le mâle !

Les canards chipeaux sont nettement plus rares que les colverts. Celle-ci a été photographiée hier à la roselière de la nouvelle plage des Eaux-Vives.

Laisser un Commentaire

Sous bois blanc et violet

photos de fleurs: corydales blanches et mauves
corydales creuses (corydalis cava)

Il y a deux semaines, j’avais photographié des crocus qui formaient également un beau tapis fleuri blanc et violet comme ces corydales.

L’année passée, j’en avais vu fin mars et peu de temps après, il avait neigé !

Cette année, l’hiver est particulièrement doux. À Genève, il y a eu quelques flocons qui ne se sont pas posés.. Il reste encore les Saints de Glaces.

Laisser un Commentaire

Le printemps a de l’avance !

photo nature: narcisses jaunes ou narcisses trompettes souvent confondus avec les jonquilles
narcisses jaunes

J’associe les jonquilles avec la période de Pâques. Le moment où on cache des oeufs en chocolat au pied des fleurs.

Cette année, elles illuminent déjà les parcs depuis quelques jours.

En fait, le mot jonquille est un nom vernaculaire. Celles-ci sont en réalité des narcisses trompettes ou narcisses jaunes (narcissus pseudonarcissus).

Les vraies jonquilles sont plus rares et sont d’un jaune uniforme.

Laisser un Commentaire

Tadorne de Belon

photo ornithologique: tadorne de Belon sur le Lac Léman à Genève en Suisse
Tadorne de Belon (tadorna tadorna)

Depuis peu, il y un tadorne de Belon qui séjourne sur les rives de Genève, en particulier du côté de la jetée des Pâquis. Il n’est guère farouche. Ce matin, je l’ai vu qui se réveillait. Il avait dormi sur le reposoir installé à côté du départ des Mouettes genevoises.

L’année passée, il y avait une autre espèce de tadorne. Un tadorne casarca dont le plumage est essentiellement roux avec une tête blanche et bec noir.

Tout comme les oies et les bernaches, les tadornes font partie des anatidés.

Laisser un Commentaire

Bécasseaux variables

photo ornithologique: deux bécasseaux variables au niveau du quai Wilson à Genève le 13 octobre 2019
bécasseaux variables (calidris alpina)

Quand j’ai vu dimanche ces deux bécasseaux variables longeant les rives du Lac Léman, cela a fait ma journée. C’était la première fois que j’en voyais en Suisse d’aussi près.

Ils faisaient des allers-retours avec leur démarche chaloupée, s’arrêtant fréquemment pour sonder la vase et picorer.

L’automne est la meilleure saison pour avoir des chances d’observer ce limicole à Genève. Il y fait une escale lors de sa migration vers ses quartiers d’hiver.

Laisser un Commentaire

Tamia, cousin asiatique de l’écureuil roux

photo animalière: tamia qui se nettoit sur un muret dans le parc Mon Repos
tamia (tamias sibiricus)

Le tamia est un écureuil coréen, appelé également tamia de Sibérie. En Suisse, nous pouvons en trouver en liberté à la Perle du Lac et au parc Mon Repos, deux parcs qui se jouxtent. Il semblerait que ce soit le seul endroit en Suisse où en puissent les observer.

À l’origine, c’étaient des animaux de compagnie vendues dans les animaleries dans les années septante. Libérés, ils ont survécu et créé une colonie. À cet endroit, ils sont tolérés car le lac crée une barrière naturelle.

Dans d’autres lieux, cela n’a pas été le cas, car ils peuvent nuire à l’écureuil roux.

Si vous observez bien celui-ci, vous verrez un petit bout de sa langue. Il est en train de se toiletter. Il lèche ses pattes, puis se frotte le museau et l’arrière de ses oreilles.

Laisser un Commentaire

Écureuil peu farouche

photo animalière: écureuil au sol
écureuil

J’ai photographié cet écureuil le 15 septembre au Parc des Cropettes. Ce parc est situé à quelques minutes de la gare Cornavin.

Cet écureuil et son compagnon n’étaient vraiment pas farouches. Malgré que des gens se reposaient sous « leur » arbre, ils descendaient manger, se chamaillaient, puis revenaient tranquillement manger, alors que les gens vaquaient à leurs occupations juste à côté.

Si vous observez bien celui qui est en photo, vous verrez qu’il y une petite cicatrice.

Laisser un Commentaire