Passer au contenu

Catégories

Étiquette : Genève

Un chevalier guignette coopératif

Photo ornithologique: chevalier guignette photographié le 20 décembre 2022 le long des rives que Quai Wilson à Genève en Suisse
chevalier guignette ( Actitis hypoleucos)

Presque un copain ! J’ai eu l’occasion d’observer ce chevalier guignette (Actitis hypoleucos) durant 40 minutes, sans être en affût.

Il longeait les rives du lac Léman au niveau du Quai Wilson avec ses hochements de tête et mouvements de queue saccadés qui le caractérisent.

De temps en temps, si les humains ou les chiens exagéraient vraiment, par exemple, en ayant l’outrecuidance de marcher sur le muret, il s’envolait quelques secondes, puis se posait quelques mètres plus loin et continuait sa recherches effrénée de nourriture, comme si de rien n’était.

Il se devait de prendre des forces. Un chevalier guignette peut parcourir un millier de kilomètres jusqu’à son quartier d’hiver . Celui-ci peut se situer dans le Sud-est asiatique, en Inde, dans le Sud de l’Afrique, voir même en Australie.

.

Laisser un Commentaire

Le pic épeichette, petit mais costaud !

photo ornithologique: pic épeichette photographié le 21.12.22 au jardin botanique de Genève en Suisse
pic épeichette (Dryobates minor)

Le pic épeichette est le plus petit des pics européens.

Cela ne l’empêche pas de faire des trous de belle envergure dans les arbres.

Sur la photo, il pose fièrement en dessus des deux trous qu’il vient de percer à l’aide de son bec petit, cependant très puissant.

Son cousin, le pic épeiche mesure environ 23 centimètre pour un poids variant de 70 à 90 grammes.

De son côté, le pic épeichette n’est pas beaucoup plus petit avec une taille d’environ 14 à 15 centimètre, par contre au niveau poids, la différence est flagrante. Il ne pèse qu’entre 18 à 22 grammes.

Son poids plume lui permet d’aller sur une cane de roseaux sans qu’elle ne fléchisse.

4 Commentaires

Un bécasseau variable voyage avec un grand gravelot

photo ornithologique: bécasseau variable (calidris alpina)photographié le 3 septembre 2022 sur les rive du lac Léman à Genève en Suisse
bécasseau variable (calidris alpina)

Cela fait la troisième année consécutive que j’aperçois ensemble un bécasseau variable (calidris alpina) et un grand gravelot ( Charadrius hiaticula).

J’imaginais qu’ils étaient amis et voyageaient régulièrement ensemble…..Jusqu’à ce que j’apprenne par un ornithologue qu’en fait le grand gravelot qui l’accompagne est un juvénile.

Par conséquent, ce ne peut être les deux mêmes oiseaux de l’année passée.

J’aime penser que ce sont les enfants de ceux des années précédentes.

Cette année, ils sont arrivés bien tôt à Genève. En 2021, c’était fin septembre et en 2020, je les ai vus début octobre,

Laisser un Commentaire

Saisons des amours, une grenouille bondit sur sa partenaire

photographie animalière: une grenouille bondit sur sa partenaire, photo prise à Collex, le 30 avril 2022, dans le canton de Genève, en Suisse
grenouille qui bondit

Samedi 30 avril, les parades nuptiales battaient leur plein. Les grenouilles coassaient à plein poumon. Leur chant peut atteindre les 90 décibels. Il y avait un coucou dans les parages, Je peinais à l’entendre.

Là, j’ai réussi à les photographier, juste avant la scène « hot ». Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils ne s’embarrassent pas avec les préliminaires.

L’année passée, la photo était beaucoup plus romantique, c’était une photo de mariage.

Si on suit une grenouille en particulier, on peut savoir assez facilement quand elle va s’approcher et se jeter sur sa compagne, car peu avant, le son monte crescendo, et une fois à son apogée, l’action a lieu. Ce n’est pas systématiquement des bonds aussi spectaculaires.

Laisser un Commentaire

Un couple de cigognes fait son nid dans le canton de Genève !

photographie ornithologique: accouplement d'un couple de cigognes blanches (ciconia ciconia) photographié le 15 avril 2022 au marais de Sionnet dans le canton de Genève, en Suisse
accouplement de cigognes blanches (ciconia ciconia)

Ce matin, un couple de cigognes blanches (ciconia ciconia) a commencé à construire leur nid dans la campagne genevoise.

Elles se sont également attelées à faire le nécessaire pour assurer leur descendance.

En une heure, elles se sont accouplées trois fois. L’acte varie de de 3-4 secondes à 15 secondes selon mes observation de ce jour.

Selon les ornithologues présents, il n’est pas certain que le nid soit pérenne, car il est situé sur un saule qui vient d’être taillé. Un saule pleureur peut pousser de 1 à 2 mètres par an. Le nid risque de devenir bancal.

Laisser un Commentaire

Une nette rousse bravant vents et marées

photographie ornithologique: nette rousse mâle (Netta rufina) contrant le vent le 3 avril 2022 sur le Lac Léman vers les berges des Eaux-Vives, canton de Genève, Suisse
nette rousse mâle (Netta rufina)

Courageuse, cette nette rousse mâle (Netta rufina) contrait le vent et tentait de rejoindre les berges pour trouver l’accalmie.

Il y a une quinzaine d’année, la nette rousse (Netta rufina) était très rare à Genève.

Je connaissais juste une nette rousse mâle qui vivait avec un couple de colvert.

Son superbe bec rouge marque les esprits.

La femelle est plus terne, Son corps a deux nuances de bruns, son bec est gris foncé avec le bout rose.

En Suisse, depuis l’interdiction des phosphates dans les lessives en 1985 et l’amélioration de la qualité de l’eau par une meilleure épuration, la population des nettes rousses a progressivement augmentée. Si bien que de nos jours, environ deux tiers de la population européenne des nettes rousses hivernent sur nos lacs dont cinquante pour cent sur le lac de Neuchâtel.

Laisser un Commentaire

La visite inattendue d’une spatule blanche

photo ornithologique: spatule blanche (Platalea leucorodia) photographiée le 3 avril 2022 à La Pointe à la Bise, canton de Genève, Suisse
Spatule blanche 2ème année (Platalea leucorodia)

Ce week-end a rendu plus d’un ornithologue heureux. Nous avons eu la belle surprise d’avoir la visite d’une spatule blanche (platalea leucordia).

Les premières observations de spatules blanches sur le canton de Genève datent de 1973. En 1974, elles ont été à nouveau signalées, puis il a fallu attendre 2008 pour une nouvelle observation. Depuis , il y a quelques signalements sporadiques.

Elle est très facilement identifiable avec son bec hors du commun. Sa façon de se nourrir est particulière. Elle enfonce son bec dans l’eau et bouge la tête latéralement tout en avançant.

Il existe cinq autre espèces avec un bec similaire. La spatule d’Afrique, la petite spatule, la spatule à bec jaune, la spatule royale avec une huppe de plumes érectiles qui fait penser un peu à la crinière d’un lion et la spatule rosée avec des plumes alaires roses.

La spatule blanche n’émet pas de son.

Laisser un Commentaire

Le bain du râle d’eau

photographie ornithologique: râle d'eau (rallus aquaticus) qui prend son bain photographié le 29 mars 2022 à la Nouvelle Plage des Eaux-Vives dans le canton de Genève, Suisse
Râle d’eau (rallus aquaticus)

Photographier le râle d’eau (rallus aquaticus) n’est pas un exercice facile, tant il est farouche Il se fond dans la roselière, son habitat de prédilection. L’observer en train de prendre son bain est une gageure !

Souvent, on l’entend, mais on n’arrive pas à l’apercevoir.

Son cri ressemble à celui d’un petit cochon.

Ce râle d’eau semble presque détendu. C’est un fait plutôt rare.

En général, on l’entraperçoit, qui va, d’un air courroucé, se réfugier, d’un pas vif, dans les hautes tiges.

Malgré sa nature discrète, les râles d’eau peuvent être domestiqués. Quelqu’un a réussi à obtenir qu’un râle d’eau attrape des vers suspendus à une canne à pêche.

Laisser un Commentaire

Les hérons n’ont plus peur de rien… ou presque

photo ornithologique: héron cendré (ardea cinerea) prenant son envol photograhié le 10 octobre 2021 au marais de Sionnet
Héron cendré (ardea cinerea)

Il y a deux ans, j’avais fait un autre article sur un héron cendré. C’était une des première fois que je pouvais m’approcher autant d’un héron.

Depuis, j’ai rencontré de nombreux hérons peu farouches.

Ils semblent avoir modifié leur comportement. Il y a dix ans, selon mes observations la distance de fuite était beaucoup plus grande.

Celui-ci s’est envolé, non pas à cause de nous, mais à l’arrivée d’un chien.

Laisser un Commentaire

Le SPA des grenouilles

photo macro animalière: grenouille dans un bain de lentille d'eau photographiée le 2 septembre 2021 au Jardin botanique de Genève, Suisse
grenouille entourée de lentilles d’eau

Le SPA du jardin botanique est une adresse très prisée des grenouilles coquettes.

Le bain de lentille d’eau est un must. Il stimule la peau et favorise la circulation sanguin***. Et un autre avantage non négligeable, il permet de se cacher des prédateurs.

Depuis peu, un héron écume les bassins. Mais il semble ne pas encore avoir repérer le SPA. Heureusement pour les grenouilles, car elles font partie d’un de ses repas préféré.

***en réalité ce sont les bienfaits des lentilles vertes. Quand aux lentilles d’eau, elles ont des vertus anti-démangeaisons et elles peuvent servir de nourriture aux canetons.

Laisser un Commentaire