Passer au contenu

Catégories

Étiquette : jardin botanique de genève

Un pinson frileux

photographie ornithologique: pinson des arbe (fringilla coelebs) qui hésite à prendre son bain prhotographié au jardin botanique de Genève, Suisse, le 4 septembre 2021
pinson des arbres mâle (fringilla coelebs)

Bien que c’était jour du bain, chez les pinsons des arbres (fringilla coelebs), celui-ci s’est abstenu.

Il a hésité un moment, s’est questionné: « j’y vais ou je n’y vais pas ? »,

Finalement, il a dû penser que l’eau était trop froide et il a préféré juste s’abreuver.

En Suisse, c’est le pinson des arbres qui est l’oiseau nicheur le plus abondant. Et non, comme nous pourrions le croire, le moineau.

Le pinson est omnivore et guère difficile dans le choix de son habitat, c’est ce qui lui permet de prospérer. Par contre, contrairement au moineau, il ne se rapproche guère de l’humain.

Laisser un Commentaire

Le SPA des grenouilles

photo macro animalière: grenouille dans un bain de lentille d'eau photographiée le 2 septembre 2021 au Jardin botanique de Genève, Suisse
grenouille entourée de lentilles d’eau

Le SPA du jardin botanique est une adresse très prisée des grenouilles coquettes.

Le bain de lentille d’eau est un must. Il stimule la peau et favorise la circulation sanguin***. Et un autre avantage non négligeable, il permet de se cacher des prédateurs.

Depuis peu, un héron écume les bassins. Mais il semble ne pas encore avoir repérer le SPA. Heureusement pour les grenouilles, car elles font partie d’un de ses repas préféré.

***en réalité ce sont les bienfaits des lentilles vertes. Quand aux lentilles d’eau, elles ont des vertus anti-démangeaisons et elles peuvent servir de nourriture aux canetons.

Laisser un Commentaire

Un bel oiseau orange

photographie ornithologique : rougequeue à front blanc photographiée le 2 septembre 2021 au Jardin botanique de Genève, en Suisse
rougequeue à front blanc mâle (phoenicurus phoenicurus)

Le beau buste orange du rougequeue à front blanc (phoenicurus phoenicurus) attire le regard. Il est moins discret visuellement que son cousin le rougequeue à tête noire, par contre il est nettement plus rare, car son habitat se raréfie.

C’est un oiseau cavernicole, cela signifie qu’il niche dans des cavités. Les vergers à hautes-tiges et les vieux arbres lui conviennent particulièrement.

C’est un oiseau qui semble aimé les couleurs flashy. Les oeufs du rougequeue à front blancs sont turquoises ! La première ponte, environ 5 à 7 oeufs, a lieu aux alentours de la mi-mai. Les oeufs sont couvés environ 12 jours. Puis les oisillons vivent une douzaine de jours dans le nid avant de le quitter

Laisser un Commentaire

Le roitelet huppé,un mini punk dans nos bois

photo ornitholigique: un roitelet huppé (regulus regulus)de profil sur un conifère photographié au jardin botanique le 18 mars 2021
roitelet huppé (regulus regulus)

Le roitelet huppé (regulus regulus) est le plus petit oiseau d’Europe. Il mesure entre 9 et 10 cm et pèse entre 5 à 7 grammes. Facilement reconnaissable à sa petite crête jaune. La crête du mâle est légèrement orangé, celle de la femelle est d’un jaune pur.

Le roitelet huppé peut être confondu avec le roitelet à triple bandeau. La différence est visible au niveau de l’oeil. La forme du roitelet huppé est en grain de poivre et est encerclé de blanc, celui du triple bandeau est rond et avec un large sourcil blanc.

C’est grâce à leurs petits cris fins que l’on peut déceler les roitelets.

Laisser un Commentaire

Le grimpereau des jardins, le roi du camouflage

photographie ornithologique: grimpereau des jardins photographié le 14 février 2021 au jardin botanique de Genève
grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla)

C’est assez rare de voir un grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla) sur un platane. Habituellement, ils privilégient des arbres avec des écorces épaisses et foncés où ils se fondent parfaitement dans le décor.

Ils recherchent araignées et petits insectes sous les écorces à l’aide de leur long bec incurvé.

Ils grimpent aux arbres à toute vitesse, seulement de bas en haut, contrairement à la sitelle torchepot qui, elle, peut également descendre.

Il mesure une douzaine de centimètre et il a un poids plume de 8 à 12 grammes. Il peut vivre environ 5 ans.

Laisser un Commentaire

L’arbre magique

photographie animalière: écureuil roux qui boit photographié en novembre 2020 dans le canton de Genève, Suisse
écureuil roux (sciurus vulgaris)

Quelque part à Genève, il y a un arbre magique. C’est un photographe animalier qui me l’a fait découvrir.

Il suffit d’un peu de patience…. et d’un peu de chance. Assis au pied de cet arbre, on peut voir plein de choses merveilleuses.

J’y ai vu cet écureuil roux boire à quelque mètres. J’ai également observé un jeune merle venu prendre son bain.

Un autre jour, un écureuil s’approchait pour s’abreuver. Ne m’ayant pas repéré, nous nous sommes trouvés face à face à environ deux mètres. Bel instant !

Laisser un Commentaire

Le rougegorge feinteur

photographie ornithologique: rougegorge familier au milieu des feuilles d'automne photographié le 8 novembre au Jardin botanique de Genève, Suisse
rougegorge familier (Erithacus rubecula)

Ce rougegorge familier m’avait vue, mais ce n’est pas moi qu’il regardait.

Qu’y avait-il de si intéressant ?

Il a regardé ainsi en l’air à plusieurs reprises.

En fait, je crois que c’était une feinte !

Car dès que j’ai cessé de le photographier, il s’est précipité plus près de moi pour ramasser ce qu’il convoitait et il a filé se cacher pour le manger tranquillement.

Cela m’a mis de bonne humeur pour la journée.

Laisser un Commentaire

Le troglodyte mignon est un coureur de jupons

photographie ornithologique: troglodyte mignon photographié le 1er novembre 2020 au Jardin Botanique de Genève, Suisse
troglodyte mignon (troglodytes troglodytes)

Contrairement à un grand nombre d’oiseaux, le troglodyte mignon est polygame.

À la saisons des amours, il construit plusieurs gros nids de mousse afin que chacune de ses conquêtes ait un lieu pour sa progéniture.

C’est l’un des plus petits de nos oiseaux.

Quand à son chant, c’est un des plus sonores, il peut atteindre nonante décibels et être entendu, par temps calme, jusqu’à une distance de 500 mètres.

On le reconnait facilement à sa queue dressée à la verticale. Cette spécificité fait tout son charme.

2 Commentaires

Jeune écureuil roux au milieux des feuilles d’automne

photo animalière: écureuil au milieu de feuilles d'automne photographié le 11 novembre dans le Jardin botanique de Genève; Suissse
jeune écureuil roux (sciurus vulgaris)

Le pelage roux de cet écureuil se marrie bien avec les feuilles d’automne.

Les écureuils des plaines sont plus clairs que ceux en altitude.

Vers 1800 mètres, ceux que j’ai vus, étaient presque noirs.

On reconnaît que c’est un jeune écureuil, car ses oreilles ne sont pas encore pourvus de longs poils que l’on nomme « pinceaux ».

Laisser un Commentaire

Crocus à profusion

photo botanique: crocus violets et mauves à profusion
crocus

Magnifique parterre de crocus mauves et violets.

Les abeilles étaient déjà présentes.

Le 21 février 2019, il faisait 13 degrés et cela me semblait déjà beaucoup. J’avais fait un article intitulé un air de printemps.

Aujourd’hui la température a frisé les 20 degrés !

Laisser un Commentaire