Passer au contenu

Catégories

Étiquette : lièvre

Fête de la nature 2022

photographie animalière: lièvre d'Europe (Lepus europaeus) photographié à Onnens, canton de Vaud,en Suisse lors de la Fête de la Nature en mai 2022
lièvre d’Europe

Chaque année, je me réjouis de participer à la Fête de la Nature.

Cette année, j’ai enfin pu m’inscrire à l’animation très prisée du GOBE:

À la rencontre des faucons crécerelles et Effraie des Clochers. Nous sommes allés baguer les faucons crécerelles dans la région de Baulmes. Les effraies des clochers couvaient encore et n’avons donc pas pu en voir.

Le dimanche, j’ai fait une sortie organisée par la fondation de la Coudre :

Un air du Sud dans le Nord Vaudois est une promenade dans la chênaie près de la Coudre et dans la prairie sèche de la Chassagne d’Onnens. La Chassagne est un milieu très riche en biodiversité. On peut y observer entre autres pie-grièche écorcheur, bruant jaune, linotte mélodieuse et avec un peu de chance le torcol. Il y a de belles prairie fleuries avec quelques orchidées sauvages et beaucoup de papillons. Le lieu est également réputé pour les serpents.

Le matin tôt, j’ai croisé ce beau lièvre d’Europe (Lepus europaeus) qui est venue à ma rencontre, il s’est arrêté un petit moment pour humer une brindille, s’est encore un peu approché, puis est reparti,

Laisser un Commentaire

Un lièvre maous costaud

photographie animalière: lièvre d'Europe ou lièvre brun photographié le 9 juillet 2020 dans la campagne genevoise en Suisse
lièvre d’Europe ou lièvre brun (lepus europeaus)

Aujourd’hui a été une journée pleine de belles rencontres. Tout d’abord un renard, puis un peu plus loin ce lièvre d’une taille impressionnante. Il était au moins aussi grand qu’un chat.

Le lièvre d’Europe ou lièvre brun peut atteindre 5 kg et mesurer tête-corps jusqu’à 67 cm sans compter les oreilles qui, elles, peuvent atteindre 10 cm.

L’expression détaler comme un lièvre n’est pas usurpée. Grâce à ses pattes arrières très développées, c’est un sprinter hors norme qui peut faire des pointes allant jusqu’à 70 km/heure et il a également une bonne endurance grâce à son grand coeur.

En principe, c’est un animal qui est actif au crépuscule et la nuit. C’est à la fin de l’hiver et au printemps, à la saison du bouquinage où le mâle course les autres mâles et parfois les « boxe » qu’il est visible durant la journée.

En été, il y a donc moins de chance de le voir en plein jour. Celui-ci a été photographié à 9h00 du matin, c’est peut-être un fêtard qui rentrait d’une after.

Laisser un Commentaire