Passer au contenu

Catégories

Étiquette : mars

Le bain du râle d’eau

photographie ornithologique: râle d'eau (rallus aquaticus) qui prend son bain photographié le 29 mars 2022 à la Nouvelle Plage des Eaux-Vives dans le canton de Genève, Suisse
Râle d’eau (rallus aquaticus)

Photographier le râle d’eau (rallus aquaticus) n’est pas un exercice facile, tant il est farouche Il se fond dans la roselière, son habitat de prédilection. L’observer en train de prendre son bain est une gageure !

Souvent, on l’entend, mais on n’arrive pas à l’apercevoir.

Son cri ressemble à celui d’un petit cochon.

Ce râle d’eau semble presque détendu. C’est un fait plutôt rare.

En général, on l’entraperçoit, qui va, d’un air courroucé, se réfugier, d’un pas vif, dans les hautes tiges.

Malgré sa nature discrète, les râles d’eau peuvent être domestiqués. Quelqu’un a réussi à obtenir qu’un râle d’eau attrape des vers suspendus à une canne à pêche.

Laisser un Commentaire

Des combattants variés impassibles

photographie ornithologique: deux combattants variés femelles (Calidris pugnax) photographiés le 27.03.22 au maris de Sionnet, canton de Genève, Suisse
combattants variés femelles (Calidris pugnax)

Sur un champ, un tracteur labourait la terre et six combattants variés (Calidris pugnax) impassibles continuaient à chercher tranquillement leur nourriture. C’est seulement lorsque le tracteur était à quelques mètres qu’ils daignaient s’envoler et se poser quelques mètres plus loin.

Même la présence des photographes et des joggeurs ne semblaient les troubler.

L’un était un peu à la traîne, car il avait une patte cassée. Peut-être était-ce suite à l’un de leur célèbre combat.

Les parades nuptiales ont lieux vers avril-mai sur des lieux bien spécifiques nommés « leks« . À cette période le mâle se métamorphose, il se pare d’une collerette bouffante multicolore qui varie du roux au noir ou du blanc au gris.

De leur côté les femelles déambulent au milieu des belligérants et choisissent le père de leurs futures progénitures.

Laisser un Commentaire

Un castor impatient d’habiter son nouveau logis

pjoto animalière: castor d'Europe (castor fiber) photographié le 13 mars 2022 dans le canton de Genève en Suisse
Castor d’Europe

Ce castor était tellement impatient d’habiter dans son nouveau logis qu’il y a dormi lorsqu’il n’était pas encore totalement aménagé.

Ce qui a été une grande chance pour nous.

C’est grâce à cela qu’il a été repéré. Il dormait la tête à l’abri et le postérieur à l’extérieur.

Toutes les 10 à 15 minutes environ, il bougeait un petit peu.

Nous sommes restés environ deux heures à l’observer. Nous étions sur le point de partir quand il a bougé un peu plus. Et là, miracle, il s’est un peu frotté le museau, il a jeté un petit regard dans notre direction ,puis il s’est tourné de l’autre côté. Dès lors, nous avons à nouveau eu la vue sur son arrière-train.

Le clou du spectacle a duré à peine une dizaine de secondes !

Quel moment intense.

Nous sommes retournés les jours suivants, nous ne l’avons pas vu. Par contre nous avons constaté que les pierres avaient bougées. On imagine que maintenant son installation est terminée et qu’il peut dormir le corps entier à l’abri des regards indiscrets.

Laisser un Commentaire

Sarcelle d’hiver mâle en plumage nuptial

photo ornithologique: sarcelle d'hiver mâle en plumage nuptial (anas crecca) photographié le 28.03.2021 à la réserve des Gangettes à Villeneuve dans le canton de Vaud en Suisse
sarcelle d’hiver en plumage nuptial (anas crecca)

Vous pouvez jouer au jeu des 7 différences entre la sarcelle d’été mâle (anas crecca) et la sarcelle d’été (anas querquedula) publiée le 20.03.21.

J’ai photographié cette sarcelle d’hiver à la réserve des Grangettes. On peut également l’observer à Genève, entre autre au Marais de Sionnet. Cependant elles sont souvent assez éloignées des berges.

C’est le plus petit des canards de surface.

Son plumage est magnifique, le vert émeraude de sa tête est rehaussé d’un fin liseré clair qui lui confère un petit air de Sioux.

Laisser un Commentaire

La punk attitude sévit même sur nos lacs

photo ornithologique: sarcelle d'été mâe (anas querquedula) photographié le 20 mars sur la lac des Vernes, à Meyrin, canton de Genève, Suisse
sarcelle d’été mâle (spatula querquedula), plumage nuptial

Cette sarcelle d’été mâle (spatula querqdula) a revêtu son plumage nuptial se qui lui confère grâce et élégance avec une petite touche de punk attitude.

C’est la première année que j’en vois. C’est une visiteuse d’été. Elle arrive dans nos contrées au début des beaux jours et repart en septembre en Afrique,

C’est le plus grand migrateur des canards de surface.

Les poussins sont précoces, à peine quelques heures après leurs éclosions, ils explorent déjà leur environnement.

Laisser un Commentaire

Le roitelet huppé,un mini punk dans nos bois

photo ornitholigique: un roitelet huppé (regulus regulus)de profil sur un conifère photographié au jardin botanique le 18 mars 2021
roitelet huppé (regulus regulus)

Le roitelet huppé (regulus regulus) est le plus petit oiseau d’Europe. Il mesure entre 9 et 10 cm et pèse entre 5 à 7 grammes. Facilement reconnaissable à sa petite crête jaune. La crête du mâle est légèrement orangé, celle de la femelle est d’un jaune pur.

Le roitelet huppé peut être confondu avec le roitelet à triple bandeau. La différence est visible au niveau de l’oeil. La forme du roitelet huppé est en grain de poivre et est encerclé de blanc, celui du triple bandeau est rond et avec un large sourcil blanc.

C’est grâce à leurs petits cris fins que l’on peut déceler les roitelets.

Laisser un Commentaire

Le cincle plongeur

photo ornithologique: cincle plongeur (cinclus cinclus) photographié le 14 mars 2021
cincle plongeur (cinclus cinclus)

Avec quelques passionnés, nous avons fait une sortie « cincle plongeur ».

Le cincle plongeur est vif .

À certain moment, il faisait le fou avec sa compagne et volait très rapidement près de nous. De notre côté nous étions enthousiasmés et criions en choeur: : là, là, là !

Nous avons également pu l’observer plonger et ressortir avec un mollusque.

Et, sans timidité, à une distance respectable, il a fait sa toilette pendant plus d’une minute.

Laisser un Commentaire

Ceci n’est pas une cane colvert

photographie ornithologique: femelle chipeau
cane chipeau (mareca strepera)

La femelle du canard chipeau ressemble beaucoup à la femelle du colvert.

La cane chipeau à la différence de la cane colvert ne possède pas de miroir bleu. Le dessous du cou de la cane chipeau est blanchâtre, celui de la colvert est de couleur chamois.

La façon la plus facile de les différencier s’est de trouver le mâle !

Les canards chipeaux sont nettement plus rares que les colverts. Celle-ci a été photographiée hier à la roselière de la nouvelle plage des Eaux-Vives.

Laisser un Commentaire

Sous bois blanc et violet

photos de fleurs: corydales blanches et mauves
corydales creuses (corydalis cava)

Il y a deux semaines, j’avais photographié des crocus qui formaient également un beau tapis fleuri blanc et violet comme ces corydales.

L’année passée, j’en avais vu fin mars et peu de temps après, il avait neigé !

Cette année, l’hiver est particulièrement doux. À Genève, il y a eu quelques flocons qui ne se sont pas posés.. Il reste encore les Saints de Glaces.

Laisser un Commentaire

Corydalis cava

photo de fleurs: Corydales creuses (corydalis cava) photographiées le 31 mars dans le parc du Château de Penthes, canton de Genève, Suisse
Corydales

Ces fleurs ont été photographiées le 31 mars peu de temps avant que la neige ne les recouvrent. Les corydales (corydalis cava) tapissent les sous-bois de blanc et de rose. Parfois, elles sont confondus avec des orchidées sauvages.

Laisser un Commentaire