Passer au contenu

Catégories

Étiquette : nouvelle Plage des Eaux-Vives

L’escale genevoise du grand gravelot

photo ornithologique: grand gravelot sur le sable de la Nouvelle Plage des Eaux-Vives, canton de Genève, Suisse
grand gravelot (Charadrius hiaticula)

Peu de grands gravelots font escales à Genève.

Leur présence est suivie depuis plus d’une quarantaine d’année, seuls quelques individus s’y arrête Les observations se font en générale entre août et octobre. Certaines années aucune observation n’a été relatée.

Cette année, il y en a deux à la Nouvelle Plage des Eaux-Vives en compagnie d’un bécasseau variable. .

Lors de la parade nuptiale, les grands gravelots arborent une barre frontale noire et le bec se pare d’orange. Le dessin spécifique qui en résulte est important lors des faces à faces entre mâles, chacun mettant le sien en évidence.

Laisser un Commentaire

Les bécasseaux variables sont de retour

photo ornithologique: bécasseau variable marchant sur le sable de la Nouvelle Plage des Eaux-Vives le 11 ocotbre 2020
bécasseau variable (calidris alpina)

L’année passée à la même période, j’avais vu deux bécasseaux variables le long du Quai Wilson.

Cette année, j’ai observé longuement celui-ci à la Nouvelle Plage des Eaux-Vives. Il était en compagnie de deux grands gravelots.

Il y a également deux bécasseaux qui préfèrent se cacher dans la roselière.

Le mois d’octobre est une bonne période pour voir les limicoles. Récemment un vanneau huppé a été vu volant en dessus de la jetée des Pâquis.

Laisser un Commentaire

Un martin-pêcheur citadin

photographie orinithologique: martin-pêcheur de dos avec tête de profil perché sur un rondin photographié le 23 août 2020 à la Nouvelle Plage des Eaux-Vives, canton de Genève, Suisse
martin-pêcheur

Ce martin-pêcheur a bien des chance de devenir la coqueluche des Genevois.

Il s’est installé vers la roselière de la Nouvelle Plage des Eaux-Vives. Les passants ne semblent guère le perturber.

Aujourd’hui, il avait tout un fans club.

Personnellement, ce c’est pas le premier que je vois, par contre c’était clairement le plus coopératif.

Il a pêché un poisson qui faisait presque le quart de sa grandeur ! Pour le manger tranquillement, il est parti à l’intérieur de la roselière.

Laisser un Commentaire

Ceci n’est pas une cane colvert

photographie ornithologique: femelle chipeau
cane chipeau (mareca strepera)

La femelle du canard chipeau ressemble beaucoup à la femelle du colvert.

La cane chipeau à la différence de la cane colvert ne possède pas de miroir bleu. Le dessous du cou de la cane chipeau est blanchâtre, celui de la colvert est de couleur chamois.

La façon la plus facile de les différencier s’est de trouver le mâle !

Les canards chipeaux sont nettement plus rares que les colverts. Celle-ci a été photographiée hier à la roselière de la nouvelle plage des Eaux-Vives.

Laisser un Commentaire