Passer au contenu

Catégories

Étiquette : octobre

L’escale genevoise du grand gravelot

photo ornithologique: grand gravelot sur le sable de la Nouvelle Plage des Eaux-Vives, canton de Genève, Suisse
grand gravelot (Charadrius hiaticula)

Peu de grands gravelots font escales à Genève.

Leur présence est suivie depuis plus d’une quarantaine d’année, seuls quelques individus s’y arrête Les observations se font en générale entre août et octobre. Certaines années aucune observation n’a été relatée.

Cette année, il y en a deux à la Nouvelle Plage des Eaux-Vives en compagnie d’un bécasseau variable. .

Lors de la parade nuptiale, les grands gravelots arborent une barre frontale noire et le bec se pare d’orange. Le dessin spécifique qui en résulte est important lors des faces à faces entre mâles, chacun mettant le sien en évidence.

Laisser un Commentaire

Les bécasseaux variables sont de retour

photo ornithologique: bécasseau variable marchant sur le sable de la Nouvelle Plage des Eaux-Vives le 11 ocotbre 2020
bécasseau variable (calidris alpina)

L’année passée à la même période, j’avais vu deux bécasseaux variables le long du Quai Wilson.

Cette année, j’ai observé longuement celui-ci à la Nouvelle Plage des Eaux-Vives. Il était en compagnie de deux grands gravelots.

Il y a également deux bécasseaux qui préfèrent se cacher dans la roselière.

Le mois d’octobre est une bonne période pour voir les limicoles. Récemment un vanneau huppé a été vu volant en dessus de la jetée des Pâquis.

Laisser un Commentaire

Le pouillot véloce, un parent très protecteur

Le pouillot véloce a un comportement très territorial à la saison des amours. Les autres espèces d’oiseaux n’ont pas intérêts à s’approcher à moins de 20 mètres.

Le pouillot véloce fait preuve d’une grande bravoure pour protéger sa progéniture en puissance. Il n’hésite pas à contrer le geai des chênes qui chercherait à se saisir des oeufs. Il pousse le courage jusqu’à essayer de faire fuir une hermine !

Il pèse un peu moins de 9 grammes et peut manger jusqu’à environ 3 grammes d’insectes par jour.

Laisser un Commentaire

La coupe punk de la mésange huppée

photographie ornithologique: mésange huppée dans un conifère photographiée le 8 octobre 2020 sur le sentier des Marmottes entre les Crêts du midi et Sigeroulaz dans le canton du Valais en Suisse
mésange huppée (Lophophanes cristatus)

Cette mésange huppée semble pas peu fière de sa crête d’Iroquois, C’est vrai qu’elle a de l’allure. Seul passereau en Europe avec une huppe.

Le mâle utilise sa huppe à la période des amours, il la redresse et chante en inclinant sa tête.

Je descendais le sentier des Marmottes depuis le Crêt du Midi quand elle s’est posée juste devant moi, avec de plus une lumière idéale. Petit moment magique comme sait si bien nous offrir la nature.

La mésange huppée vit principalement dans les conifères.

Laisser un Commentaire

Bernaches nonnettes

photo animalière: deux bernaches nonettes dans de l'herbe près du bord du lac au niveau du Creux de Genthod
bernaches nonnettes (branta leucopsis)

Depuis quelques années, ces deux bernaches nonnettes ont régulièrement été observées au Creux de Genthod.

Cet été, j’en avais vu également deux à la petite plage à côté de la Pointe à la Bise. J’imagine qu’il s’agit des mêmes individus. Cette fois-là, elles étaient avec trois bernaches du Canada.

On peut différencier les bernaches nonnettes et du Canada par leur tête et leur taille, Au niveau des yeux, la tête de la bernache du Canada est noire. La taille maximale de la nonnette est de 71 cm, alors que celle du Canada peut atteindre 110 cm.

Laisser un Commentaire

Le héron qui n’avait pas peur

photo ornitholigique: héron cendré marchant dans l'herbe
héron cendré (ardea cinerea)

Ce héron m’a réconciliée avec son espèce. D’habitude les hérons m’agacent un peu, car leur distance d’approche est très grande et ils fuient fréquemment dès qu’ils voient quelqu’un ou perçoivent un bruit.

Celui-ci était très particulier. Il ne semblait ne pas connaître la peur. J’étais assise à même le sol, il est venu très près. J’ai également pu le photographier de face, cela lui donne un aspect totalement différent.

Il se nourrissait d’insectes et de mollusques, cependant la nourriture principale du héron est le poisson.

Un héron cendré peut mesurer jusqu’à 95 centimètres de haut et atteindre une envergure de 185 cm. Certains individus peuvent vivre jusqu’à 25 ans !

Laisser un Commentaire

Pic vert

photo ornithologique: un pic-vert dans l'herbe photographié le 22 novembre au Grand-Saconnex, canton de Genève, Suisse
pic vert femelle (picus viridis)

Cela fait environ une semaine que j’ai repéré ce pic vert (picus viridis) et depuis je suis sortie à plusieurs reprises pour tenter de le photographier.

Ces derniers jours, il pleut, ce qui a attiré le pic au niveau du sol, les vers et les mollusques étant présents en abondance. Les fourmis sont un de ses mets préférés. L’hiver, il n’hésite pas à creuser la neige pour atteindre une fourmilière.

On différencie le mâle de la femelle par la « moustache ». Celle de la femelle est noire, tandis que celle du mâle est rouge.

2 Commentaires

Bécasseaux variables

photo ornithologique: deux bécasseaux variables au niveau du quai Wilson à Genève le 13 octobre 2019
bécasseaux variables (calidris alpina)

Quand j’ai vu dimanche ces deux bécasseaux variables longeant les rives du Lac Léman, cela a fait ma journée. C’était la première fois que j’en voyais en Suisse d’aussi près.

Ils faisaient des allers-retours avec leur démarche chaloupée, s’arrêtant fréquemment pour sonder la vase et picorer.

L’automne est la meilleure saison pour avoir des chances d’observer ce limicole à Genève. Il y fait une escale lors de sa migration vers ses quartiers d’hiver.

Laisser un Commentaire