Passer au contenu

Catégories

Étiquette : plumage brun tacheté

Beau mâle, rousserolle turdoïde cherche âme soeur

photographie ornithologique: rousserolle turdoide en train de chanter photographiée le 26 mai 2022 au Lac des Vernes, près de Meyrin, dans le canton de Genève, en Suisse
rousserolle turdoide

Ce beau mâle, rousserolle turdoïde (Acrocephalus arundinaceus) ne ménageait pas sa peine pour trouver son âme soeur.

Bien installé sur la tige d’un phragmite, durant de longue minutes, il chantait de sa voix rocailleuse et « craquante ». De temps en temps, il se déplaçait un peu et recommençait, bien qu’aucune femelle ne semblait être dans les parages.

Près de lui, il n’y avait que des rousserolles « petit format ». C’est-à-dire des rousserolles effarvattes ( Acrocephalus scirpaceus) qui pèsent la moitié et sont un tiers plus petite que la turdoïde.

Espérant qu’enfin une femelle va arriver. Cela fait maintenant une dizaine de jour qu’il est dans ce lieu et que seule sa présence est signalée.

Laisser un Commentaire

Les bécasseaux variables sont en avance

photo ornithologique: bécasseau variable (Calidris alpina) photographié le 29 septembre 2021 sur les berges du lac Léman dans le canton de Genève en Suisse
bécasseau variable (Calidris alpina)

Cette année, les bécasseaux variables sont arrivés en force et en avance.

Je photographiais le grand gravelot quand j’ai vu un peu plus loin un groupe de bécasseaux variables. Ils étaient six. Un peu plus tard, deux autres les ont rejoint.

Première fois que j’en vois autant. Habituellement j’en vois au maximum deux ensemble. En 2019, c’était le 13 octobre et en 2020 le 11 octobre.

Un des bécasseaux et le gravelot ont mangé côte à côte.

Le dessin du plumage des bécasseaux est magnifique.

1 Commentaire

Cyrano, le cassenoix moucheté

Photo ornithologique: Cassenoix moucheté photographié le 28 juin 2021 à Tignoussa en dessus de Saint-Luc
cassenoix moucheté (nucifraga caryocatactes)

Sur cette photo, le bec de ce cassenoix moucheté m’a rappelé un poème de Cyrano de Bergerac.

C’est un pic, c’est un roc, c’est un cap. Que dis-je c’est un cap ! C’est une péninsule !

Son bec épais lui permet de décortiquer facilement les aroles des pins . Les forêts d’épicéas sont son habitat préféré. C’est un corvidé montagnard.

Comme l’écureuil, il fait des réserves durant la belle saison. Et grâce à une mémorisation visuelle des lieux, il retrouve sa nourriture même sous la neige !

Je l’ai photographié à une altitude d’environ 2000 mètres à Tignoussa en dessus de St-Luc.

La possibilité d’en voir sur le canton de Genève est quasi nulle. Il n’y a eu que 6 observations annoncées entre 2016 et 2019.

Laisser un Commentaire