Passer au contenu

Catégories

Étiquette : plumage nuptial

Tarier pâtre mâle en plumage nuptial

photo ornithologique: tarier pâtre mâle (Saxicola rubicola) photographié le 31 avril dans la réserve de la Foretaille à Collex , dans le canton de Genève, en Suisse
tarier pâtre mâle (Saxicola rubicola)

Le tarier pâtre mâle (Saxiola rubicola) en plumage nuptial est facilement reconnaissable avec sa tête noire, sa poitrine orange, son ventre et son demi-collier blanc. Après la saison des amours, les couleurs ternissent.

Le tarier pâtre est monogame. Chaque année, il forme ou reforme un couple. La plupart des tariers pâtres sont sédentaires. Cependant, s’il fait trop froid, ils vont dans des contrées plus clémentes. Dans ce cas, les couples sont séparés, et ils ne se retrouvent qu’au printemps sur leurs terres natales.

Le mâle a plusieurs flèches à son arc pour séduire sa dulcinée.

Une des méthodes que je trouve la plus charmante est celle qui consiste à effectuer un vol sur place en dessus de sa promise en chantant.

Il peut aussi, au sol, simplement s’approcher d’elle en paradant.

Laisser un Commentaire

Moineau posé sur un épi de blé

photographie ornithologique: moineau domestique mâle posé sur un épis de blé photographié le 19.06 à Meyrin, canton de Genève, Suisse
moineau domestique mâle (passer domesticus)

Pas besoin de présenter le moineau ! C’est un des oiseaux les plus connus de notre région et surtout l’un des plus familiers.

Qui n’a pas eu un de ces minis mendiants qui le regardait avec insistance lorsqu’il mangeait un sandwich.

Il est très facile de différencier le mâle de la femelle, le mâle a une bavette noire et l’oeil cerclé de noir contrairement à la femelle.

Les moineaux sont de nature grégaire et vivent souvent en grande bande.

Parfois près d’un buisson, leurs pépiements sont intenses, puis lorsqu’on s’approche, ils se taisent tous d’un coup.

Laisser un Commentaire

Une linotte mélodieuse répétant avant la parade

photographie ornithologique: linotte mélodieuse mâle photographiée le 8 juin 2021 au Grand-Saconnex, canton de Genève, Suisse
linotte mélodieuse mâle

Cette linotte mélodieuse mâle (linaria cannabina) a revêtu sa tenue de parade.

Celle-ci devait répéter avant de déclarer sa flamme à sa belle,

Ce mâle s’est laissé tirer le portrait entre 18h50 et 18h55, ne prêtant aucune attention à ma présence tant il était concentré sur ses vocalises.

Lorsque la femelle convoitée est dans les parages, en plus de chanter, perché sur un buisson, il bombe le torse pour exhiber sa parure rouge, agite ses ailes et étale sa queue liseré blanc. Puis il s’approche d’elle. Et conclut…ou pas !

Laisser un Commentaire

La punk attitude sévit même sur nos lacs

photo ornithologique: sarcelle d'été mâe (anas querquedula) photographié le 20 mars sur la lac des Vernes, à Meyrin, canton de Genève, Suisse
sarcelle d’été mâle (spatula querquedula), plumage nuptial

Cette sarcelle d’été mâle (spatula querqdula) a revêtu son plumage nuptial se qui lui confère grâce et élégance avec une petite touche de punk attitude.

C’est la première année que j’en vois. C’est une visiteuse d’été. Elle arrive dans nos contrées au début des beaux jours et repart en septembre en Afrique,

C’est le plus grand migrateur des canards de surface.

Les poussins sont précoces, à peine quelques heures après leurs éclosions, ils explorent déjà leur environnement.

Laisser un Commentaire

Le plumage chatoyant du fuligule milouin

photo ornithologique: canard milouin mâle photographié le 13 décembre 2020 sur la Lac Léman, rive des Eaux-Vives, canton de Genève, Suisse
fuligule milouin mâle (aythya ferina)

Sous le soleil, le plumage nuptial du fuligule milouin mâle (aythya feringa) est chatoyant. À la saison des amours, il émet un cri de parade. Pour se faire, il prend une grande inspiration, puis émet un long sifflement donnant l’impression qu’il se dégonfle telle une baudruche.

Les fuligules milouins prennent leurs quartiers d’hiver sur le lac Léman et en Europe par bande à proximité des fuligules morillons sans pourtant se mélanger.

C’est un canard qui se nourrit principalement de lentilles d’eau et de graines. Lorsqu’il plonge, il saisit des mollusques ou des larves. Il plonge également pour fuir le danger, car, pour lui, prendre son envol n’est guère aisé, il doit d’abord prendre son élan en courant à la surface de l’eau tout en battant vivement ses ailes à la manières des cygnes.

Laisser un Commentaire

La sterne pierregarin surnommée l’hirondelle des mers

photo ornithologique: sterne pierregarin en vol près du barrage de Verbois dans le canton de Genève Suisse
sterne pierregarin (sterna hirundo)

Quel vol élégant ! Le vol de la sterne pierregarin (sterna hirundo) ressemble à celui de l’hirondelle. Cependant son vol n’est pas aussi rapide.

La sterne pierregardin se nourrit majoritairement de poissons et d’invertébrés aquatique. Avant de plonger, la sterne fait un vol stationnaire.

Une sterne peut vivre jusqu’à 25 ans.

L’endroit où vous avez le plus de chance d’en apercevoir à Genève est la retenue du barrage de Verbois. Des radeaux à sternes y ont été installés.

Laisser un Commentaire

Gobemouche noir mâle avec plumage nuptial

photo ornithologique: gobemouche noir (Ficedula hypoleuca) sur une branche photographié au Grand-Saconnex, canton de Genève, Suisse
gobemouche noir (Ficedula hypoleuca)

Lorsque le gobemouche noir mâle ne porte pas son beau costume de mariage, il peut passer inaperçu.

Il semblerait qu’il utilise sa nouvelle prestance que lui confère son costume de pie pour courtiser plusieurs femelles à la même période. Ceci est un comportement inhabituel chez les passereaux.. En principe les autres passereaux sont monogames.

Le gobemouche noir est cavernicole. Il vit de préférence dans la cavité de vieux arbres tel que le chêne ou le châtaignier.

Sa parade nuptiale consiste à choisir une cavité pour ses partenaires.

Laisser un Commentaire